Les critiques // Arrow : Saison 4. Episode 18. Eleven-Fifty-Nine.

Rédigé par Karim Saoudi
Après un horrible épisode qu'on préfère oublier, la série Arrow revient avec un épisode qui va enfin répondre à la question : qui est dans la tombe ? La réponse déçoit. 

En effet, on découvre vers la fin de l'épisode que c'est Laurel Lance qui est tué par Damian Darkh. Une révélation qui ne choque pas puisque des photos ont fuités sur le net et que le producteur exécutif les a confirmé avant la diffusion de l'épisode. C'est donc un choix fade et sans réel intérêt. On sent que les scénaristes ont préféré se séparer de Laurel car ils ne savent plus quoi en faire et c'est bien dommage car soudainement, ce nouvel épisode nous montre une Laurel en pleine forme, que ce soit en tant que Black Canary ou en tant qu'assistante du procureur. Mais, incompétent et préférant favoriser Felicity, les scénaristes ont donc décidé d'éliminer Laurel Lance.


En quoi cela va affecter la suite de la saison ? On a aura surement affaire à des personnages sur la défensive, un Diggle qui va s'en vouloir d'avoir fait confiance à son frère (il faut vraiment être débile pour ne pas avoir vu que ce dernier n'était pas honnête) et enfin, un Oliver qui va probablement s'endurcir pour enfin vaincre Damian Darkh, qui lui, comme prévu, s'échappe de prison.  

Finalement, on a un épisode très fort en émotion, Laurel est tout de même un personnage important de l'univers DC Comics du héros mais elle est aussi dans la série, car même si les scénaristes n'ont pas réussi à la rendre intéressante en tant que Black Canary, son histoire avec Oliver se montre être très forte lors de ses derniers moments. 


Arrow était une bonne série, la première était très bien pour une première série super-héros depuis Smallville, la seconde saison était bien divertissante avec Deathstroke, puis ensuite, les choses ont commencé à dérailler avec Ra's Al Ghul et maintenant avec Damian Darkh. Non seulement les personnages sont mal écrits, mais les méchants déçoivent et les scénaristes écoutent les fans des réseaux sociaux, ce qui nous mène à un focus overdose de Felicity. D'ailleurs, son absence durant tout l'épisode se fait sentir et il fait du bien. 

Note : 6,5/10. En bref, un épisode triste si on veut mais loin d’être surprenant. Encore une déception pour la série qui ne fait que ça depuis trop longtemps. 

Dans le prochain épisode :