Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 3. Episode 18. The Singularity.

Rédigé par Julie Debelfort
ABC a diffusé le 18e épisode d'Agents of SHIELD : épisode qui nous en dévoile largement plus sur les plans de Hive.

Vous vous souvenez, la semaine dernière le séisme qu'a provoqué Daisy en mode "infectée" ? La scène spectaculaire qui concluait l'épisode sur une touche grandiose ? Ben au final, cette scène aura pas servie à grand chose, si ce n'est à retarder l'équipe du SHIELD de retrouver les traces de Hive. Personne de mort ou blessé, enfin sauf la jambe de Coulson, c'est miraculeux, mais tout le monde va bien et profite de la vie. Alors certes, c'est justifié rapidement par May et Coulson, qui disent que c'était voulu de ne pas faire de mal. M'enfin quand même, quand on compare la scène de fin du précédent épisode avec le début de "The Singularity", c'est quelque peu.. décevant, trop facile même. Passons.

Mis à part ce détail, comme on s'en doute le SHIELD se lance à la poursuite de Hive dans l'espoir (ou faux espoir ?) de récupérer Daisy. Malheureusement, et comme c'était assez prévisible, l'intéressée ne veut pas être sauvée. Les scénaristes nous joue la carte de la "famille" que désirait Daisy depuis toujours. Pour elle, sa famille elle l'a trouvé en Hive, depuis qu'elle y est connectée. Cependant, dans la saison 1, sa famille c'était le SHIELD, et la voir ainsi les rejeter, inconsciemment ou non, ça fait de la peine. Surtout à Coulson, qui a avoué clairement considérer Daisy/Skye comme sa fille. Un petit moment touchant, comme la série nous en sort de plus en plus à chaque épisode, notamment depuis le départ de Bobbi et Hunter. C'est assez agréable et rend les épisodes plus intenses, plus humains et donc moins "agents versus vilains"seulement. 

D'ailleurs, l'autre moment émotionnel fut bien entendu le passage à l'acte entre Jemma et Fitz. Bon, c'est pas comme s'il aura fallu attendre 3 saisons, dont une particulièrement tendue entre les deux, et le changement de camp de Skye (pardon Daisy) à la Grant Ward pour que les deux se rapprochent. Une attente finalement comblée. Espérons juste que ça va pas finir par trop insister sur les couples et plomber la série. On sait tous très bien que les relations au boulot, c'est compliqué, notamment entre ces deux-là !

Mais d'ailleurs, parlons de ce qui a amené Fitz et Simmons à se rapprocher : la réunion avec les transhumanistes. Est-ce qu'on est les seuls à avoir noté le côté similaire des Néolutionnistes avec la série Orphan Black, diffusée par BBC ? Non ? Parce qu'on dirait un exact copié-collé, avec les humains qui essaient de s'améliorer, un docteur Radcliffe qui en est plus ou moins le maître, comme le Aldous Leekie dans Orphan Black. Sans compter la présence d'une assistante, incarnée par l'actrice française Camille de Pazzis, qui n'est pas sans rappeler Delphine, incarnée par (oh surprise) une autre actrice française, Evelyne Brochu; Une petite déception, une petite surprise d'Agents of SHIELD, qui a semblé manquer quelque peu d'inspiration pour cette partie de l'intrigue. 

Cependant, disons que c'est un détail qu'on ne peut remarquer que si on regarde la série Orphan Black. Aussi, malgré ces quelques faiblesses, l'épisode a surtout permis de véritablement dévoilé le plan de Hive au grand jour. Un Hive qui se la joue sauveur des inhumains et même gentilhomme avec le SHIELD, une facette "sympathique" du personnage, trop sympathique même. Cependant, cela permet d'apprécier davantage le personnage : comme tout grand méchant, il a un objectif précis, et on pourrait même qualifier cet objectif de louable, et c'est presque dommage qu'il force plus ou moins les inhumains à s'allier à lui, tant dans cet épisode il a pu se révéler étonnamment doux et gentil. Au final Hive n'est qu'un humain ayant subit des expériences kree qui ont fait de lui ce qu'il est, et qui souhaite refaire cette expérience sur d'autres humains. En clair, on peut rapidement prévoir que Hive va rallier tous les inhumains et en créer d'autres, tandis que le SHIELD va tout faire pour le stopper. Au lieu de l'éternelle guerre entre SHIELD et Hydra, on aura le SHIELD vs Les Inhumains avec encore une fois l'un des leurs dans le mauvais camp. 

D'ailleurs, il semblerait que toutes les infrastructures de l'Hydra aient été détruites. Pensez-vous vraiment qu'une tête de l'Hydra coupée ne va pas en faire repousser dix autres ? Chez addictedtoseries, on ne pense. Hydra est le grand ennemi du SHIELD, et sitôt l'intrigue des inhumains plus ou moins réglée, on se doute que l'Hydra va refaire surface, à un moment ou à un autre.

Note : 7/10. En bref, un bon épisode, avec quelques petits détails que des férus de séries  comme nous ont du mal à avaler, notamment le rapprochement avec Orphan Black. Sinon, le personnage de Hive a bénéficié d'une nouvelle profondeur, une très bonne chose avec toujours plus de moments émotionnels. On retrouve en plus Alisha, autre inhumain déjà aperçue dans la série et surtout James s'est réveillé et incarne le personnage des comics Hellfire.

Petit bonus : la scène de May et de Coulson avec son bouclier n'est pas sans faire référence au Marvel Cinematic Universe, nous rejouant la scène de Captain America protégeant Black Widow dans le deuxième film de Captain America : Winter Soldier.