Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 3. Episode 15. Spacetime.

Rédigé par Julie Debelfort
Notre équipe d'agents préférés revient pour un 15ème épisode dans lequel ils tentent de déjouer les plans du futur. Notre critique.

L'avenir ou le futur, c'est un peu la grande thématique de cet épisode. Lorsque Daisy croise un nouvel inhumain et le touche, elle est soudainement capable de voir le futur et ce qu'elle y voit ne la satisfait pas. Capturé par l'Hydra, Charles a grand besoin d'aide et Daisy va tout faire pour déjouer la vision qu'elle a eut et sauver Charles qu'elle semble voir mourir dans sa prédiction.

En soit, ce thème d'avenir, et surtout de « Peut-on déjouer l'avenir?» est un thème assez innovant pour un épisode d'Agents of SHIELD, du moins la façon dont c'est mis en scène. Cependant, la question de déjouer le futur, c'est quelque chose de très commun dans de nombreux films et séries. Rien de bien palpitant à voir des héros cherchant à contredire leurs prédictions.

Ce qui fut cependant le plus intéressant dans ces 40 minutes, ce fut le retour haut en couleur de Ward, aka Hive, qui semble en pleine forme. Plus monstrueux que jamais, on assiste et on comprend enfin de quoi il est capable depuis le début, et autant dire que les agents du SHIELD risquent de galérer à se débarrasser de Hive. Surtout qu'enfin, Coulson réalise que Ward est encore en vie. Enfin, il comprend très vite qu'Hive a pris le dessus et honnêtement une part de nous est presque déçu de voir ce manque de surprise, ou de colère, ou tout simplement de véritable réaction à la suite de cette découverte. On espérait quelque chose d'inattendu, un sentiment plus violent qu'un simple « C'est Ward ? Malheureusement il semblerait que ce soit autre chose. » de la part de Fitz et Coulson, bref, de toute l'équipe.

Autre grand retour marqué par cet épisode, Andrew, l'ex-mari de May, qui vient faire ses adieux en tant qu'humain avant que son alter-ego Lash reprenne le dessus, et ce, définitivement. Et si May refuse de parler à Andrew dans un premier temps, elle ne peut résister longtemps et accepte de lui parler une dernière fois avant d'assister à sa transformation en inhumain, ce qui lui brise le cœur.

Un retour assez inattendu, du moins là encore on doit avouer qu'on ne s'attendait pas à ce que Lash revienne droit dans les bras du SHIELD. Que va apporter Lash par la suite ? Que va t-il se passer pour lui étant donné que pour l'instant Andrew s'est livré et donc Lash est enfermé ? A suivre. Autre point intégré dans l'épisode : Daisy, ou plutôt sa capacité à trop se sentir en confiance grâce à son pouvoir. Si certes Daisy maitrise complètement ses pouvoirs, ce n'est pas pour autant qu'elle est invincible et elle l'apprendra à ses dépens. Clairement trop en confiance, ayant trop tendance à se reposer sur son don, Daisy est persuadée d'arriver à sauver Charles toute seule, confiance renforcée par la vision qu'elle a eut. Cependant, loin de lui sauver la vie, c'est Charles qui se sacrifie pour elle, et il n'y a pas à douter qu'elle va se remettre un peu en cause à la suite de cet événement. Être inhumain ce n'est pas être intouchable et la raclée qu'elle a eut par Gideon Malick va lui faire réaliser qu'elle reste Daisy Johnson avant tout et que ses pouvoirs ne sont pas toujours utiles.

En parlant de Gideon Malick, cela fait quelques épisodes que nous n'avons pas revu sa fille et on se demande ce qu'elle nous réserve après sa mystérieuse apparition. D'ailleurs, qu'a vu le directeur de l'Hydra lorsque Charles l'a touché ? Une question qui risque d'être intéressante à exploiter par la suite. Enfin, retour de la fameuse scène dans l'espace, avec un astronaute portant l'uniforme du SHIELD. Cette scène reste bien énigmatique, et nous ne sommes pas plus avancés quant à sa signification.

Note : 6/10. En bref, un épisode assez énigmatique, qui ne nous avance pas énormément pour la fin de saison 3 à venir mais qui nous intrigue toujours autant. Voir une Daisy trop confiante en elle, c'est un peu saoulant depuis qu'elle a ses pouvoirs, et la leçon qu'elle vient de prendre lui aura certainement pas fait de mal. Quant à Hive et Lash, il n'y a pas à douter que leurs retours sont importants, mais on ne sait toujours pas quels sont leurs rôles exacts. Enfin, en plus de Bobbi et Hunter, Mack a lui aussi brillé par son absence, et on se rend vraiment compte qu'il est devenu un membre à part entière de la team SHIELD et qu'il nous a manqué. Un bon épisode en général donc, mais qui pose plus de questions que de réponses, ce qui peut, à la longue, être frustrant.