Les critiques // The 100 : Saison 3. Episode 9. Stealing Fire.

Rédigé par Pravine Barady
La mort de Lexa a particulièrement touchée les fans et l’épisode qui suivait, laissant le suspense à son paroxysme nous plongeait dans une attente de deux semaines. Dieu merci, l’épisode 9 intitulé « Stealing Fire » est enfin disponible…

Nous retrouvons enfin Clarke et Murphy, deux personnages au cœur de l’épisode 9. On doit avouer que l’abondance de détails abime la qualité de l’épisode, et c’est le seul défaut de celui-ci.  On apprend grâce à un entretien entre Clarke et les descendants qu’ils seront toujours là pour soutenir les Skaikru, une nouvelle qui nous soulage puisque c’est la guerre à Arkadia… Malheureusement, la sœur du Prince Rohan débarque, tue tout les descendants et prend leur place. C’est une alternative scénaristique assez pauvre, mal dirigée mais tout de même là. Rohan, épargnée par Lexa il y a quelques épisodes aide Clarke et Murphy à s’enfuir, mais ceux-ci ne partent pas. Le serviteur de Lexa avoue avoir donné la fameuse puce à Clarke, et Rohan le tue de manière soudaine. L’intrigue développée avec eux dans cet épisode retour est très lassante, la mort de Lexa est évoquée le plus possible, mais malgré tout, ce n’est pas assez martelé.

Ce qui fait la force de l’épisode, c’est Arkadia. Nous faisons face à un Pike de plus en plus sauvage, haïssable, il condamne Lincoln en plus de Kane. Rappelez-vous qu’on pouvait apercevoir une lueur d’espoir dans les yeux de Bellamy, une forme de rébellion et de gentillesse de retour. Et bien on est enfin servi, son personnage véritablement pauvre cette saison prend enfin son ampleur habituel et regroupe les résistants même s’il est capturé et emprisonné par Octavia pour qu’il ne soit pas un obstacle. Bellamy et Monty font équipe avec deux autres soldats et la rébellion commence, grâce à eux, Kane parvient à s’enfuir. Le véritable problème de l’épisode est là, après un très bon développement sur ce départ, les scénaristes brisent de nouveau les cœurs fragiles des spectateurs… Lincoln reste sur place pour sauver les prisonniers et est condamné à mort, seul, sous les yeux de sa sœur au loin, sur une musique triste. La caméra danse littéralement avec lui lors de cette scène, lui rendant un dernier hommage. On peut considérer cette mort comme une des pires de The 100, c’est un personnage avec qui nous avons découvert cette série, et son évolution était probablement une des meilleures. Sans oublier la relation intense qu’il avait avec Octavia.

Note : 7/10. En bref, les scénaristes font un travail médiocre, bâclé, et les intrigues commencent à décoller. C’est pour cela que nous sommes intéressés uniquement à Arkadia, là où l’action principale a lieu. Cette mort est sans doute tragique aux yeux de tous.