Les critiques // The 100 : Saison 3. Episode 11. Nevermore.

Rédigé par Pravine Barady
Autant le dire, il a fallu nous ennuyer plus de la moitié d’une saison avec la City of Lights pour qu’on en arrive là, nous nous retrouvons désormais face à un nombre intraitables d’intrigues (Arkadia, la tour de Lexa, les Grounders…). L’épisode intitulé "Nevermore" est néanmoins bien traité malgré la saison catastrophique au niveau de l’écriture. La semaine dernière, Raven résistait contre Allie jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus, c’est maintenant l’heure de sa libération.

Une des premières scènes où nous voyons Octavia se disputer avec son frère parce qu’elle veut retourner à Arkadia est tout simplement inutile, car quelques secondes plus tard, Clarke débarque avec Jasper et Raven. Nous savons bien qu’elle ne pardonnera pas son frère de si tôt, mais cette scène est d’un intérêt médiocre pour la série à part nous rappeler quelque chose que nous savons déjà. Tout le monde tente de sauver la fameuse Raven, mais comme toute action, cela doit paraître plus compliqué que ça en aie l’air, c’est pour cela qu’ils envoient Monty et Octavia à la recherche de matériels nécessaires à sa délivrance. On se retrouve face à une des scènes à forte tension de l’épisode, la mère à Monty s’y trouve, et le pauvre doit l’abattre afin de sauver Octavia. Jasper était, et est toujours torturé mentalement, psychologiquement, on s’attend donc à ce qu’il ne soit plus seul dans cette situation insoutenable… Même si sincèrement, je doute qu’elle soit morte, puisque nous avons déjà vu un homme revenir à la vie en début de saison.

L’état de Raven présenté dans l’épisode est toutefois grandiose, Lindsey Morgan peut être fière de son jeu d’acteur. Nous sommes à la fois intrigués par ce qu’elle est, mais également apeurés, elle se brise le poignet, se blesse violemment pour tenter de fuir, l’Exorciste n’a plus qu’à bien se tenir face à elle. C’est justement une métaphore qu’on peut apposer à la suite, ils procèdent à un véritable exorcisme, elle manipule les différents personnages en évoquant leurs faiblesses et les êtres qu’ils ont pu perdre. Plutôt lâche mais efficace. Enfin bon, ils parviennent quand même à la libérer, et nous sommes tristes lorsque nous repensons à Lexa. La même « opération » se fait sur le cou de Raven afin de retirer la puce… On apprend également que celle de Lexa est le point faible d’Allie, nous nous retrouvons à la fin de l’épisode avec une confrontation certaine jusqu’à la fin de la saison contre eux.

Sincèrement, les scénaristes de la saison sont à changer, l’écriture est médiocre et tuer deux personnages principaux (même s’ils n’avaient pas le choix) alors que la série perdait déjà de son charme dans son scénario, une idée terrible. Nous ne pouvons plus attendre grand-chose de la saison, mis à part un retour sur la nouvelle dirigeante de la Tour de Lexa et une confrontation entre les contaminés par la puce, et les résistants. N’oublions pas que Pike peut revenir probablement mais en tant qu’allié cette fois.

Note : 7/10. En bref, un épisode pas vraiment fameux, mais il parvient à nous captiver quand même par un jeu d’acteur formidable de la part de Raven et une certaine tension autour d’Allie.