Les critiques // The 100 : Saison 3. Episode 10. Fallen.

Rédigé par Pravine Barady
Nous nous retrouvons dans la saison des morts, après Lexa et Lincoln, l’humanité s’éteint petit à petit dans l’épisode 9 intitulé « Fallen ».

Après la fameuse mort d’un personnage principal de la série, nous retrouvons notre groupe de résistants de retour à l’endroit où se trouvait Bellamy. Les visages sont meurtris, l’ambiance maussade après l’événement à lequel ils ont du assister plus tôt. On souffre avec Octavia à chaque coups qu’elle porte à son frère, un défouloir évident. C’est une scène qu’on attendait car elle est présente dans le trailer de base, et c’est une rupture fraternelle qui est présentée ici entre ce frère et sa sœur : « You’re dead to me ». Monty, quant à lui, est toujours à Arkadia malgré lui mais sa mère le prévient et il s’enfuit, en portant des conséquences plutôt positives. En effet, Pike va appâter Kane et Octavia avec Monty, ils se retrouveront pris au piège, et c’est ici que débarquent les grounders. C’est un choix scénaristique devenant lassant, dès qu’ils doivent se débarrasser d’un personnage, les scénaristes font appel à des grounders sortant de n’importe où. Heureusement, Bellamy a véritablement changé et le prouve à nouveau, c’est ici qu’on ne doute pas de l’amour qu’il a toujours porté à sa sœur et de la relation qui évoluera lentement, mais sûrement.

A Arkadia, c’est le déluge. Nous avions vu une Raven tourmentée par sa mémoire de poisson rouge à cause de la pilule. Maintenant, elle demande de l’aide à Abby et Jasper car elle sait comment la retirer à l’aide des bracelets de la saison 1. Le problème vient ensuite, la femme en rouge lui redonne sa mémoire, ou plutôt toute la souffrance des événements tragiques qui ont pu se dérouler dans sa vie jusqu’à ce qu’elle cède et devienne à son tour, un pantin. C’était l’occasion d’être nostalgique, on pouvait apercevoir Finn dans ses flashbacks. Jaha participe entièrement à ce projet, il se donne corps et âme et ce n’est pas le seul. Tout Arkadia plonge dans cette manipulation, Abby est forcée à prendre cette pilule lorsque la vie de Raven est menacée. C’est un leader gentil présent depuis la saison 1, mais elle perd ses moyens devant une forme de prise d’otage, et c’est bien dommage. Le seul survivant à ce véritable massacre intérieur est Jasper, il kidnappe alors ce qu’il reste de Raven et s’enfuit à bord d’un véhicule. La dernière fois qu’une personne a tenté de faire ça, il devait s’arrêter sous les feux ennemis. Cette fois, c’est face à Clarke, qu’on voit enfin débarquer à la toute fin, inquiétée et pressée. Rappelons-nous de sa tâche, elle devait ramener Lincoln… Ce n’est malheureusement plus possible.

Petit à petit, l’intrigue portée sur la nouvelle commandante prend de l’ampleur, et cela est fait à merveille grâce à une nouvelle relation. Murphy semble dévoué à Ontari, comment ne pas l’être face à son caractère bestial ? Est-ce un avantage ou un défaut ? On ne sait pas. Elle est susceptible et n’a rien à voir avec la sagesse que possédait Lexa… Mais d’un autre côté, elle crève les yeux d’un homme comme dans Game of Thrones pour ne pas l’avoir respectée pour ce qu’elle est, la nouvelle commandante.

Note : 8/10. En bref, on prend plaisir à découvrir des personnages qui changent après les événements récents même si nous voulons connaitre assez rapidement l’importance de la City of Light qui prend une place de plus en plus importante dans la série. Cet aspect futuriste peut-être dangereux…