Les critiques // The Walking Dead : Saison 6. Episode 14. Twice as Far.

Rédigé par Nicolas Gardères
Alors que la semaine dernière The Walking Dead nous proposait l’un des meilleurs épisodes de sa saison, elle nous livre cette semaine l’un de ses moins bons. Cet épisode déborde de désintérêt, de mauvais raccourcis et d’un retour aux mauvaises habitudes de la série ; soit tout le contraire de ce que la série a pu nous proposer la semaine dernière.

L’épisode part déjà plutôt mal en se focalisant sur une grande majorité de personnages plutôt inintéressants, voire même agaçants, jusque là. Denise et Eugène en tête, qui vont tous les deux sortir des murs d’Alexandria pour braver le danger de l’extérieur. Accompagnés de Daryl et Rosita pour la première et d’Abraham pour le second, on se retrouve avec des groupes moyennement intéressants et on va très rapidement s’en rendre compte.

Les groupes formés donnent naissance à un flot de stupidité assez hallucinant. Que ce soit dans le comportement de Denis et Eugène, ou encore dans l’écriture des dialogues qui a le chic de se concentrer sur la coupe de cheveux d’Eugène, on atteint à plusieurs reprises des sommets de niaiseries.

Mais les faiblesses de cet épisode ne s’arrêtent malheureusement pas là. Le manque total de subtilité de l’épisode va tout autant déranger. Que ce soit le mauvais parallèle entre deux personnages peu courageux dont un seul n’en ressortira vivant, ou encore l’opposition puis le rapprochement entre Abraham et Rosita qui prolongent leur intrigue déjà plus que moyenne jusque là, l’épisode souffre d’un réel problème d’écriture.

Ce manque de subtilité est des plus flagrants avec l’attaque que subit le groupe. On se retrouve avec au début de l’épisode Daryl qui émet des regrets de ne pas avoir tuer un de ces précédents assaillants, et ô grande surprise, cet assaillant se retrouve nez à nez avec Daryl. C’est mal amené, mal écrit et gâche complètement le potentiel de ces retrouvailles. La fusillade qui suivra n’apportera pas non plus grand chose à l’épisode, si ce n’est des défauts en terme de réalisation que l’on a déjà pu observer tout au long de l’épisode avec plusieurs plans plus que limites.

L’épisode casse également complètement les dynamiques établies lors des épisodes précédents avec notamment l’introduction de Jésus et l’arrivée imminente de Negan. Ce n’est même plus une simple sensation de mauvais bouche-trou qui se fait ressentir avec cet épisode, c’est bien plus dérangeant que ça puisque l’épisode paraît complètement hors-sujet.

Note : 3/10. En bref, The Walking Dead enchaîne les mauvaises idées dans un épisode bien fade, bien souvent stupide et totalement dénué d’intérêt.