Les critiques // Vikings : Saison 4. Episode 6. What might have been.

Rédigé par Pravine Barady
« What might have been » est le titre de l’épisode 6 de la saison 4 de Vikings. Après un épisode plutôt décevant, Vikings nous offre une préparation intéressante à une fin de saison qui semblerait-être passionnante.

Cette semaine, l’épisode est véritablement consacré aux enfants en général, c’est une question d’évolution, comme le moment où Bjorn est devenu soudain un fils important de Ragnar. En effet, en faisant l’annonce de l’attaque de Paris qui se déroulera dans 3 semaines, une petite cérémonie se déroule pour ses deux fils, chacun emportant avec eux un objet et puis un ordre de l’accompagner à Paris. Quant à l’Angleterre, le roi envoie le prince Alfred à un pèlerinage à Rome. On découvre également ici une grande envie de nous faire découvrir un nouveau Athelstan, moins charismatique mais portant sans doute les mêmes valeurs. Sigurd grandit énormément, il commence à atteindre ce fameux stade où on peut supposer qu’il sera grand dans une saison. Rappelons-le, la temporalité est assez confuse dans Vikings, et en parlant de cela, 3 semaines passent et ils partent de Kattegat…

Lagertha enterre tout de même le pauvre Harl Kalf qu’elle a tué sans une once d’hésitation, mais on ne peut deviner les intentions de son frère, il la suit et pourtant, il la trahira sans doute lorsqu’il le pourra, il menace même la femme de Bjorn, qui avait choisie de retourner à Kattegat avec « côtes de fer ».  Ragnar est devenu un addict, à la limite du drogué qu’on peut voir au coin d’une rue (il commence à voir des illusions, ce sont des effets secondaires mon pauvre Ragnar), la relation avec sa nouvelle amante s’intensifie et il l’emmène avec elle à Paris, heureusement pour elle qu’elle sait chanter ! Ce voyage représente une nostalgie à nos yeux lorsque nous voyons les vikings naviguer avec la rosace en bois construite dans les premières saisons par notre cher Floki, qui par ailleurs, est présent dans ce périple avec ses nouveaux amis (King Harald et son frère). Plus le temps passe, plus nous nous demandons ce que l’oracle a bien pu lui dire… On comprend son mépris puisqu’il a été torturé, mais n’oublions pas qu’il a aussi tué Athelstan, le meilleur ami de son ex-ancien meilleur ami, Ragnar. Il s’éloigne ainsi petit à petit, et fait partie de ces vikings sauvages.

C’est donc ce qu’on espérait : Harald, Ragnar et Lagertha rejoignent leurs forces  et forment pour le moment un groupe soudé (ou plutôt coopératif puisque celui du roi Harald s’amusent à brûler littéralement des soldats). Quant aux parisiens, ils apprennent enfin que les sauvages ont débarqués sur leur territoire, et l’épisode se termine sur une rencontre inattendue… Celle des vikings voyants Rollo, l’attendant de pied ferme. On voit la rage et la colère de Ragnar, mais aussi celle de son fils, Bjorn. Nous évoquerons la surprise de l’épisode lorsque nous en saurons plus, je parle bien-sûr du débarquement de Harbard, son grand retour…

Note : 7/10. En bref, l’épisode 6 est un véritable bonheur pour nos yeux, on découvre la dernière grande préparation à une bataille imminente qui aura de nombreuses conséquences sur la suite. Que deviendront nos protagonistes ? Affaire à suivre la semaine prochaine…