Les critiques // Vikings : Saison 4. Episode 4. Yol.

Rédigé par Pravine Barady
Un titre d’épisode que je ne comprends pas même après avoir regardé l’épisode 4 de la saison 4 de Vikings, « Yol ». Cette semaine nous voyons le générique juste après le fameux « previously » commun à toutes les séries, on est alors plongé directement dans l’épisode, et cela jusqu’à la fin.

Ragnar est toujours sous le choc, rappelons-nous du dernier épisode, marqué par un retour ahurissant, celui d’Athelstan. C’est surtout une nouvelle relation qui se crée entre la servante d’Aslaug, et Ragnar. Elle a l’air plutôt intelligente quand elle raconte son passé tragique, mais je vois en elle une vie courte, probablement abrégée par Aslaug avant la fin de la saison… On retrouve dans cet épisode un aspect rare de la série que nous avons pu voir uniquement une fois : vous vous souvenez de la fête où tout le monde était sous drogue/alcool dans une forêt quelques saisons auparavant ? Et bien c’est le même genre de scène qu’on a pu voir : Ragnar passe du bon temps avec la servante dans sa cabane, mais après avoir « goûté » l’herbe chinoise, un genre de changement se produit, et on peut voir les effets psychédéliques de ceux-ci, Ragnar mange même un serpent à un moment… C’est toutefois une très belle scène par son jeu d’exposition d’ombre nuancée par le feu.

La crédibilité de Rollo est mise à mal depuis le début de cette saison 4, même dans le dernier épisode lorsque nous le voyons apprendre à parler anglais ou se ridiculiser face à sa femme. Cette semaine, on découvre un aspect caché de celui-ci, le Rollo séducteur se découvre pour notre plus grand bien. Il apprend miraculeusement l’anglais rapidement… Je ne comprends pas comment puisque nous même avons du mal à l’apprendre après des années, mais bref, la série est basée d’incohérences, je pense notamment aux enfants qui grandissent très, très, vite. Bjorn était au départ un bébé, il doit avoir au moins 20 ans aujourd’hui. On ne comprend donc pas ses objectifs, il lui a fallu un court discours en anglais afin de reconquérir sa nouvelle femme. Elles sont compliquées et de plus en plus rebelles, Judith ne porte aucune attention aux menaces de son père, Aslaug ne respecte pas son mari…

En parlant de Bjorn, nous attendions avec impatience son combat avec le fameux Berserker engagé par Kalf. Sans trop abuser, Bjorn est un des hommes les plus forts de la série. Il le bat sans trop de mal grâce à son intelligence qu’il tient de son père, il le tue violemment même s’il ne peut recueillir aucunes informations de sa part. C’est un Bjorn exemplaire que nous voyons par la suite, il rend visite à sa mère et ramène Torvi avec lui, c’est en quelque sorte une manière de montrer qu’il est toujours vivant, et surtout une provocation qui nous offre tout de suite de quoi rêver d’un combat entre ces hommes. Quant à Floki, maintenant qu’il est libéré, il sort couvert. Il va voir le voyant aveugle (parfait paradoxe) et on apprend qu’il est apparemment un homme important mais nous n’en apprenons pas plus malheureusement. Alsaug confie Ivar à Floki afin de l’élever dans de bonnes conditions de vikings. La véritable surprise est King Harald apparaissant timidement dans les dernières minutes, il est là pour devenir roi, et pour le devenir, il doit vaincre Ragnar. On apprend assez rapidement qu’il veut faire cela afin de reconquérir une copine. Je pense que cette fameuse copine se trouve en France et qu’ils s’allieront pour attaquer de nouveau Paris. Enfin bref, Bjorn est de retour, et Ragnar également.

Note : 7/10. En bref, un épisode calme mais tout de même passionnant, les bases sont posées et de nouvelles intrigues risque de pimenter Vikings. Une série qui fait un sans-faute pour le moment.