Les critiques // Teen Wolf : Saison 5. Episode 19 & 20. The Beast of Beacon Hills/Apotheosis.

Rédigé par Coralie Damiani 
Bientôt la fin de la saison 5 mes amis, et le moins que l'on puisse dire est que la qualité ne s'est pas améliorée comme elle aurait dû le faire.

Heureusement pour nous que les personnages soient toujours autant attachants et drôles, notamment Stiles qui reprend son rôle de comic relief maintenant que Mason est trop occupé, car il est de plus en plus difficile de trouver de quoi se nourrir dans cette saison.

Nous y sommes, Mason est apparemment bel et bien l'adolescent caché sous les traits de la « Beast ». Comment aurions-nous pu le savoir ? Et bien parce qu'il n'était jamais présent en même temps qu'elle. Mais là j'ai quand même de dire : Mason est présent pour pas grand chose en général. Non, le seul moyen de vraiment deviner que c'était lui résidait dans le fait que c'est le seul personnage qui n'avait pas vécu d'expérience étrange comme Stiles avant lui, finalement possédé par le nogitsune dans la saison 3. Ce n'est pas une bonne raison, rien d'autre n'expliquait ce choix. Et comme si cela ne suffisait pas, la mère de Scott nous sort de vieilles échographies comme un Deus Ex Machina pour nous prouver que Mason était bel et bien un candidat potentiel pour être une chimère. Deux questions se posent alors : De 1, pourquoi voit-elle ce « détail » seulement maintenant alors que les protagonistes étaient censé avoir vérifié les dossiers de tous les adolescents de la vile ? Et de 2, pourquoi les »Dread Doctors » se sont embêtés à créer des chimères s'ils avaient depuis le début un candidat pour être la « Beast » ? Pire encore, pourquoi les autres sont devenus des chimères pendant leurs expériences alors que Mason est devenu la « Beast » sans passer par la case « mi kanima / mi wendigo / mi n'importe quoi » ? Rien n'a du sens.

Autre chose dans la catégorie qui n'a pas de sens : c'est qui le soldat que les « Dread Doctors » conservent comme ils peuvent ? Non parce que nous ne savons pas qui il est, nous ne savons pas à quoi il sert et surtout pourquoi ils se servent de Mason pour le maintenir en vie s'il sert déjà pour la « Beast » ?

Et puis Kira qui retrouve les « Skinwalkers » juste comme ça, sans vraiment de raison ni de logique. Des gens ont sérieusement été payés pour écrire des scripts avec autant de trous scénaristiques ?

L'épisode en lui-même se regarde facilement, comme d'habitude, grâce à son rythme et ses actions. Mais tout cela ne doit pas être au détriment de la cohérence et des explications. Les téléspectateurs ne sont pas des idiots, on ne peut pas juste leur présenter des faits et leur demander de les accepter sans se poser de questions. C'est le travail des scénaristes que de donner des justifications quant aux éléments qu'ils introduisent. Malheureusement pour nous cette saison transpire la fainéantise et le manque de création.

Nous sommes à un épisode de la fin et nous avons encore plus de questions que de réponses. Ce n'est pas normal, nous ne sommes même pas à un début de dénouement. Et que font les scripts pour y remédier ? Ils introduisent encore plus d’éléments qui n'auront pas de réponse.

Note : 4/10. En bref, tout espoir d'avoir une vraie fin digne de ce nom s'est envolé. La saison n'a jamais réussi à décoller.

                                                                                                     

La saison 5 de Teen Wolf touche enfin à sa fin, et il est grand temps de tirer un bilan de l'épisode et de la saison en elle-même.

Cet épisode 20 est en soi une déception et est à l'image de ses prédécesseurs : bâclé et dépourvu de vraies réponses. On y était pourtant, c'était la fin tant attendue, celle qui devait répondre à toutes nos questions. Au final, il est encore trop difficile de mettre de l'ordre dans ce que nous venons de voir. Lorsque nous découvrons l'identité des « Dread Doctors », nous ne pouvons qu'être déçus car il n'y avait aucun moyen de deviner. Et si certains l'ont fait, ce n'était possible qu'à partir de l'épisode « The Maid of Gévaudan ». Les scénaristes nous ont concocté un jeu de pistes absolument bancal et finalement, dépourvu d'intérêt, étant donné que les téléspectateurs n'avaient accès à aucune connaissance. Une révélation doit être préparée, c'est la base.

Pareil pour la « Beast ». Pourquoi sa forme humaine est-elle encore Sébastien ? Pourquoi avoir eu besoin de Mason en particulier si ce n'est de dire : « En fait c'était le seul à n'avoir rien vécu de paranormal encore, du coup, voilà. » Non messieurs les scripts, ça ne fonctionne pas comme ça.

Et comme si cela n'était déjà pas assez, nous ne comprenons toujours pas pourquoi Deucalion était utile. C'était du fan service pur et dur. Le personnage n'avait aucune fonction dans l'intrigue.

Concernant la « Desert Wolf », c'est tout bonnement affligeant. L'équipe s'est probablement rendue compte qu'elle n'avait pas le potentiel d'être l'antagoniste principal et ont préféré boucler son intrigue dans un huit-clos avec Malia et Braeden. Non nous ne rêvons pas, elle n'a même pas le droit à une bataille épique avec tous les héros.

La saison 5 se conclut ainsi avec un dénouement sans saveur et bien trop précipité. Et même si la conclusion est belle, même si cela faisait plaisir à tous les téléspectateurs, ce n'était au final que du symbolisme. C'est toujours creux.

Rassurons-nous, il n'y a pas que les scénaristes qui ont mal fait leur taff. Nous pouvons remercier le monteur qui a visiblement oublié des plans. En effet lors de la scène du commissariat, Sébastien attaque chérif Stilinski et ensuite apparaissent Lydia et Hayden littéralement de nulle part. Lydia se prend une fessée et Hayden l'abandonne pour retourner au « QG » des méchants, visiblement peu inquiète. Même si vous êtes embêtés par la limite de temps imposée, ce n'est pas une raison pour manquer de respect à la continuité.

Côté personnages, c'est pas franchement fameux mais on a eu pire. Lydia parvient enfin à remplir son rôle de banshee à savoir : crier. Parrish, qui avait l'air d'être central dans la saison, n'arrive pas à botter les fesses de la « Beast » et Kira décide de nous abandonner. Vous la sentez la réminiscence d'Allison ?

Et pour bien nous foutre la haine : Peter n'a jamais été mentionné ni même été aperçu alors qu'il est censé être à Eichen House ; et Derek ne nous a même pas fait le plaisir d'un caméo comme l'avait annoncé le showrunner. On se fout vraiment de nous.

Cette saison partait vraiment bien, elle avait tout pour être une des meilleures si ce n'est la meilleure. Mais vingt épisodes c'était clairement beaucoup trop compte tenu de l'intrigue qui a été étalée en plus de ne même pas être satisfaisante.

Note : 4/10. En bref, cette saison ne dépasserait même pas la note de cet épisode. Je croise les doigts de tout cœur pour la prochaine.