Les critiques // Supergirl : Saison 1. Episode 18. Worlds Finest.

Rédigé par Karim Saoudi
Le très attendu crossover entre Supergirl et The Flash est enfin là. Un crossover qu'on espérait depuis l'annonce de la série Supergirl et il a fallu patienter 17 épisodes pour enfin assister à un événement aussi jouissif.

Dans cet épisode on va donc faire venir Barry Allen à National City qui, après s’être entraîné pour devenir plus vite, est arrivé à passer vers une autre dimension. Quelque chose qui sera probablement expliqué dans le prochain épisode de The Flash. Comme on peut l'imaginer, le duo Barry Allen et Kara Danvers fonctionne parfaitement avec un Barry qui devient la star de l'entourage de Kara et une Kara qui profite de l'arrivée du Speedster pour affronter Livewires et Silver Banshee.

Néanmoins, "Worlds Finest" reste un épisode très classique et simpliste. On ne va pas non plus demander à ce qu'il soit grandiose, le fait de voir The Flash de The CW dans Supergirl de CBS est déja assez surprenant et excitant. Alors même si les événements ne sont pas si captivants que ça, voir The Flash et Supergirl cote à cote ne cesse de faire sourire au point où on espère que Barry ne parvienne pas à retourner dans son univers. Egalement dommage que l'épisode se focalise sur la relation entre Kara et James et se sert de l'arrivée de Barry comme moyen de le rendre jaloux...

Heureusement que la fin de l'épisode rattrape le coup et fait de James Olsen l'un des esclaves de Non, qui active son plan et contrôle les humains de la ville. Une fin qui fait bien monter la pression après un épisode entier plein de bonnes humeurs et d'humour aux cotés de Barry. 

Finalement, ce crossover est super mignon et sympa. Grant Gustin est parfait (on ne cessera jamais de le dire) et il s'accord parfaitement à une Melissa Benoist super mignonne. On espère que ce ne sera pas la dernière fois qu'on verra les deux super-héros ensemble bien qu'il ne faudrait pas user l'excuse du mauvais univers. Dommage que les événements ne sont pas parvenus à captiver autant que ça et que l'épisode tourne autour de James Olsen...

Note : 6,5/10. En bref, un épisode mignon aux cotés de Supergirl et The Flash. On en attendait pas plus même si ça manquait d'enjeux.