Les critiques // Legends of Tomorrow : Saison 1. Episode 8. Night of the Hawk.

Rédigé par Karim Saoudi
Legends of Tomorrow, le spin-off de The Flash et Arrow, qui au bout de huit épisodes, n'est toujours pas la série qui nous a été promis lors de son annonce. Ce qui nous est proposé n'est pas assez solide pour nous donner envie de revenir chaque semaine. 

En effet, alors qu'on se plaint déjà du manque d'histoire et d’intérêt à la série avec les plusieurs répétitions concernant Savage et les voyages dans le temps inutile, la série revient cette semaine pour se poser en 1950, une période où seuls les blancs et les hétéros sont bien vus. Mais alors qu'on pensait avoir tout vu, la série se ridiculise encore plus en introduisant un Savage au look différent qui s'amuse à faire des expériences sur ds jeunes adolescents en les transformant en une sorte de bête qu'on pourrait voir dans Doctor Who (et encore).  

L'épisode s'achève avec une partie de l'équipe qui se fait attaquer par Chronos et une autre qui se retrouve abandonnée en 1950. Tout comme pour Savage, les attaques répétitives de Chronos commencent sérieusement à fatiguer. La série peut mieux faire, elle a de bons super-héros mais ne semble pas vouloir les utiliser puisqu'on n'a pas vu Firestorm depuis une bonne poignée d'épisodes mais aussi Atom utiliser son costume et son pouvoir de rétrécir. 

Finalement, Legends of Tomorrow déçoit de plus en plus et ne parvient pas à atteindre son potentiel. Si quelques personnages s'en sortent toujours aussi bien (Sara Lance), les autres nous font questionner sur leur présence au sein de l'équipe. 

Note : 4/10. En bref, ça devient de plus en plus ridicule et n'importe quoi. Dommage.

Dans le prochain épisode :