Les critiques // How to Get Away With Murder : Saison 2. Episode 14. There’s My Baby.

Rédigé par Maxime Beaumont
C’est déjà l’avant dernier épisode pour How To Get Away With Murder, et la série surprend en nous livrant un épisode chargé d’émotions et centré sur ses personnages principaux.

En effet cette semaine on pouvait s’attendre à un peu plus de suspens suite à l’attaque de Philipp contre AnnaLise mais les scénaristes ont décidé d’en faire autrement et d’expédier très rapidement ce point puisque AnnaLise réussit à s’échapper. Après avoir passé la nuit au commissariat avec Eve et Wes, tous deux de retour de New York, AnnaLise décide que tout le monde doit rester cloîtrer chez elle à cause de la menace Philipp. Mais cette idée ne durera pas puisqu’après une bouteille de vodka elle change d’avis et met tout le monde dehors. Cela nous permettra d’avoir quelques scènes assez drôles (la danse de Michaela et Asher) et touchantes (Connor/Oliver) pour les Keating Five et Oliver dans leur bar fétiche. Cela conduit d’ailleurs Laurel, bien éméchée suite à cette virée nocturne, à révéler à AnnaLise que Frank est celui qui a réellement tué Lila. Les scénaristes ont donc clairement voulu ici se focaliser sur les personnages et leurs réactions face à une situation plus que tendue entre Philipp qui est en liberté et la disparition de Caleb mais cela n’est pas pour nous déplaire, on s’attache toujours plus à ces personnages qui ont tous eu le droit à leur moment dans cette saison ce qui n’est pas le cas dans toutes les séries.

Mais ce qui a vraiment marqué l’épisode c’est sans aucun doute la partie flashbacks. On découvre que Wallace Mahoney est en réalité le père de Wes car il abusait la mère de ce dernier et c’est pour cette raison que Rose avait tant peur pour son fils. Une bonne révélation à la HTGAWM qui risque d’avoir un important impact sur Wes puisque AnnaLise a décidé de tout lui raconter en affirmant qu’elle est responsable de la mort de sa mère. On a le droit d’ailleurs à un joli parallèle avec la partie de l’épisode la plus bouleversante qui est la mort du bébé d’AnnaLise. Viola Davis est une fois de plus exceptionnelle dans son interprétation, on ne peut pas rester insensible face à une telle prestation et cela nous permet de davantage comprendre le personnage d’AnnaLise et certains de ses agissements.

Par ailleurs cet épisode nous emmène aussi vers des choses auxquelles on ne s’attendait pas comme Michaela et Asher qui couchent ensemble (dans les toilettes d’un bar qui plus est). Entre ça et le baiser entre Wes et Laurel, les Keating Five ont décidément une conception très étrange des relations. La fin de l’épisode est également assez surprenante puisque AnnaLise décide de retourner chez sa mère après la révélation de Laurel. Étant donné qu’il ne reste plus qu’un seul épisode, on peut se demander ce qui va se passer : Philipp va-t-il s’en prendre aux Keating Five alors qu’AnnaLise est occupée à se faire psychanalyser par sa chère mère ? Caleb est-il toujours vivant ? Et enfin, quel dénouement pour l’affaire Hapstall ?

Note : 8/10. En bref, un épisode intense en émotions grâce à Viola Davis, des personnages très attachants, quelques révélations… Cette saison reste de qualité et le season final de la semaine prochaine ne devrait pas nous contredire.