Les critiques // Daredevil : Saison 2. Episode 12. The Dark at the End of the Tunnel.

Rédigé par Karim Saoudi
Alors que c'est l'avant-dernier épisode, Daredevil nous propose un épisode décevant, mal joué et assez brouillon. 

Alors qu'Elektra était un personnage fun qui apportait de la légèreté à la série, dans ce nouvel épisode, on retrouve une Elektra qui se prend très au sérieux et qui découvre qu'elle est le Black Sky, la meilleure arme vivante selon Nobu. Sans nous donner un moment pour réellement comprendre ce que tout cela veut réellement dire, Elektra nous sort "je le savais, c'était ma destinée blablabla...". Le jeu d'actrice d'Élodie Yung n'est pas parfait et elle le prouve dans ce nouvel épisode...

Mais elle n'est pas la seule, il y a toujours Karen, la fausse avocate, la fausse journaliste, qui est, sans aucune raison, mêlée à Punisher et tente d'écrire une histoire sur ce dernier. Tout comme Élodie Yung, même plus, Deborah Ann Woll est très mauvaise, son jeu d'actrice où elle prononce trois mots, respire pendant 30 secondes et ainsi de suite, fatigue beaucoup. Mais ce n'est pas le seul défaut, le personnage ne devrait pas obtenir autant de scènes, Foggy lui est mis de coté depuis la fin de Murdock et Nelson, ce qui est logique contrairement à Karen...

Par ailleurs, on découvre que le colonel de Frank est Blacksmith, une conclusion qui laisse indifférent bien qu'elle termine avec Frank découvrant une cachette pleine d'armes militaires. 

Note : 5/10. En bref, un épisode étrange et décevant qui conclut certaines intrigues trop rapidement.