Les critiques // Daredevil : Saison 2. Episode 5. Kinbaku.

Rédigé par Karim Saoudi
Après l'excellente introduction de Punisher, la saison 2 de Daredevil s'attaque à celle d'Elektra, un personnage interprété par la française Élodie Yung. 

L'épisode va se diviser en deux parties, une partie qui nous fait suivre des flashbacks lors de la première rencontre entre Matt et Elektra, et le présent avec Matt qui tente de s'échapper de cette dernière, qui a tendance à le tourner vers le pire. Mais l'introduction d'Elektra n'est pas aussi passionnante, intrigante et intéressante que celle de Punisher. Certes, le personnage semble apporter un peu plus de fun, d'imprévisibilité  et de légèreté à la série, mais on a du mal à réellement s'attacher au personnage qui est interprété par une Élodie Yung à l'accent français bien prononcé... 

Mais la suite promet des choses intéressantes pour la relation Elektra/Matt puisqu'à la fin de l'épisode, cette dernière piège Matt et lui propose de l'aider en lui remettant son costume. Ce qui ne promet pas de bonnes choses pour la suite c'est Karen, sa relation avec Matt et son intérêt soudain pour Frank. Les scènes avec Karen sont toujours aussi molles et chiantes, voir sans intérêt à ce stade de la saison. 

Finalement, Elektra s'introduit et ne parvient pas totalement à convaincre. Elle est fun et presque dérangé (la scène où elle se touche les cheveux d'excitation lorsque Matt torture le meurtrier de son père paraissait un peu trop), on a envie de voir ce que la suite réserve pour Elektra et Matt, ce qui n'est pas le cas de Karen/Matt.

Note : 6/10. En bref, une Elektra qui a encore beaucoup à prouver et une Karen qui devient insupportable...