Les critiques // Vikings : Saison 4. Episode 2. Kill the Queen.

Rédigé par Pravine Barady
Le season première était diffusé il y a une semaine, on était heureux de revoir ces personnages qu’on aime tant de cet univers fantastique qu’est Vikings. Après un épisode plutôt bien réussi au sens introductif du terme, cette semaine, on ne peut qu’apprécier la continuation.

L’épisode débute, nous voyons Bjorn à peine 30 secondes, que le générique intervient. Cela donne un véritable effet badass, il marche à travers la tempête de neige, entre dans la maison… Et cut, générique ! On pourrait alors penser qu’on le suivra pendant une bonne partie de l’épisode, vu que l’intrigue développée avant le générique est souvent la plus intéressante, mais pas du tout, nous le verrons moins de dix minutes. Mais c’est pour le mieux, en effet, on le voit survivre seul, on s’attend à ce qu’il échoue, notamment à pêcher, mais il parvient sans problème à vivre tranquillement.

Floki est le personnage dominant de l’épisode, ou du moins celui qui m’a le plus intéressé. Le véritable atout de la série est son intelligence au niveau du timing, elle ne traine pas comme Walking Dead par exemple. On s’intéresse à un personnage, mais ce n’est pas pour autant que les autres intrigues sont mises au cachot. Alors Floki s’évade grâce à sa femme mais Ragnar n’a pas l’air d’être captivé par ce qui se passe, un peu comme d’habitude enfaite. C’est son fils, oui, le petit blond ressemblant à Bjorn qui s’occupe de sa traque. Et on pourrait presque comparer cette poursuite à un jeu, jeu dans lequel Floki serait le bouc émissaire. Mais son intrigue est basée maintenant sur son pardon, on devient presque agressif envers Ragnar, on ne le comprend plus vraiment. Floki a agit pour son bien, et pourtant, l’amour qu’il porte à Athelstan ressort toujours dans toutes ses réflexions (ses visions). Ragnar rend visite à Helga et devines facilement qu’elle l’a aidé, il lui donne à manger parce que « Winter is coming », phrase devenue culte grâce à une série qu’on ne citera plus. Cependant voilà, Floki est rattrapé et doit être puni, et pour une fois, Ragnar choisit. Mais une fois encore, c’est une question de vengeance… Il décide d’attacher Floki presque nu dans la position du Christ sous une montagne. J’ai vraiment eu pitié de celui-ci, surtout que sa fille est décédée, mais il ne le sait pas encore.

A propos des autres intrigues, il faut avouer que je suis dubitatif. Je ne comprends pas vraiment l’intérêt. Pour Rollo, je peux adhérer sur le fait de passer du temps dessus, mais sur les conflits entre plusieurs rois ? Nous voulons des vikings, des combats, un peu d’étrangers, mais pas autant. On est tout de même amusé par notre petit Rollo stratège à qui on coupe ses cheveux et vêtit comme un roi, c’est un personnage qui sait réellement nous faire rire par son manque de crédibilité dans la peau d’un roi, ou d’un prince. On ne le voit pas en dehors de sa nature : viking.

Le prochain épisode nous dévoilera certainement plus d’actions à travers l’intrigue de Bjorn, une découverte évidente de la mort de sa fille pour Floki…

Note : 7/10 En bref, un épisode plutôt sympa mais de nombreuses intrigues inintéressantes comme celles des parisiens et des anglais. Une bonne continuation dans sa généralité.