Les critiques // Scandal : Saison 5. Episode 11. The Candidate.

Rédigé par Marion Levasseur
Un épisode qui se recentre sur la politique, les manipulations, les envies sincères et le pouvoir.

« Je dois partir ». Le début de cet épisode est particulièrement intriguant. Cyrus Beene qui doit partir, on ne sait où pour faire on ne sait quoi, suivis de retours en arrière flashs, je me suis vraiment demandée où nous allions. 

« The Candidate » fait le tour sur les motivations de nos personnages, où, pendant un bref instant, on aperçoit le fond de leur âme, de leurs sentiments. Chaque manipulateur ou manipulé se livre un peu dans cet épisode, qui nous permettra peut-être de prendre position plus tard. Susan Ross ? Mellie Grant ? Ou… ?

Les échanges entre Mellie et Olivia sont touchants, leur relation évolue et le côté « girl power » fait toujours plaisir aux femmes. D’un autre côté, on ne peut s’empêcher de prendre en pitié Susan Ross, dont la sincérité émeut. « Je dois partir ». Cette phrase qui revient, cette insistance sur ce léger mouvement de Cyrus intrigue. La fin de l’épisode laisse peu de place au doute, mais l’arrivée de l’acteur Ricardo Antonio Chavira (Desperate Housewives) donne de l’éclat à ce manque de suspense. 

Note : 6/10. En bref, un épisode qui recentre la série sur les guerres de pouvoir, sur la politique et la course à la Maison Blanche. J’aime le côté Girl Power et j’ai hâte de voir ce que donnera l’arrivée du « Candidate ».