Les critiques // Scandal : Saison 5. Episode 10. It's Hard Out Here for a General.

Rédigé par Marion Levasseur
Pouvoir et Liberté. Qu’en faisons-nous ? Qu’en pensons-nous ? Et surtout que va en faire Olivia ? Comment vont se positionner tous nos amis scandaleux ?

La directrice de la NSA aurait baissé sa garde et son conjoint révélerait un projet top secret aux journalistes. La trahison fait son apparition dès le départ. « Qui trahit qui » sera la vraie question. Olivia est à nouveau seule, revoit son père, Jake, les gladiateurs revêtent leurs chapeaux blancs, Abby cherche sa place et notre Président est seul. Sally Langston pose des questions plus philosophiques. 

Philosophie, effectivement, serait plus appropriée que politique. Les décisions, qui sont prises, certes influencent la vie de nos personnages, mais il s’agira plus du sens de leur décision, de leurs conséquences, des combats qu’ils vont choisir et comment ils les mèneront. C’est ainsi que l’anéantissement du travail d’une vie de femme aura probablement des conséquences pour les générations suivantes. Devons-nous mettre de côté les questions de moralité pour asseoir son pouvoir, en acquérir plus encore ? 

Note : 5/10. En bref, dans cet épisode, les périples de nos personnages servent des questions plus philosophiques, morales, le fond des actions de chacun. En tous cas, c’est ainsi que je l’ai ressenti, et ce n’est pas ce que j’attends pour un épisode de retour de trêve hivernale.