Les critiques // Lucifer : Saison 1. Episode 4. Manly Whatnots.

Rédigé par Grossi Ornella
Hier soir était diffusé l'épisode quatre de Lucifer, et c'est de loin le meilleur épisode depuis le début de cette nouvelle série. 

Entre rebondissements, scènes d'action et d'émotions, le moins que l'on puisse dire c'est que ce fut l'un des épisodes le plus satisfaisant depuis le début de la saison et en effet il aura fallu attendre l'épisode quatre pour pouvoir assister à un épisode qui remplit toutes les promesses de la série et qui réunit tous les éléments qu'on aurait aimé avoir depuis le début. C'était le mieux réussi, que ce soit sur le scénario où que ce soit sur la réalisation.

Sachez que l'épisode trois de la semaine dernière avait réuni 5,5 millions de téléspectateurs aux États-Unis donc la série a subit une petite baisse d'audience par rapport à l'épisode deux et même par rapport au pilote. De toute évidence l'épisode quatre mériterait une remontée d'audience. Lors de la critique de la semaine dernière on espérait que les auteurs sauraient remonter un petit peu la barre au niveau de l'écriture, de la dynamique et c'est ce à quoi on a assisté cette semaine, on est vraiment pas déçu. A tel point que c'est la première fois qu'a la fin de l'épisode on se dit qu'on aimerait qu'il continue. Auparavant, les épisodes nous laissaient parfois sur notre faim , il arrivait même qu'on se sente un petit peu déçu mais pour cet épisode c'était tout l'inverse. Pour la première fois depuis le début de la série, la fin de l'épisode nous tient en haleine et on est enthousiaste concernant le prochain épisode. 

Ainsi, on se sent comme si le pilot avait duré 3 épisodes, le temps de mettre en place le contexte et les personnages et qu'enfin la série commençait, qu'on rentrait enfin dans le vif du sujet et que finalement, ça y est, la série décolle. D'une certaine façon le ton de cet épisode était légèrement différent de celui des précédents, il y avait quelque chose en plus par rapport aux autres, tant dans l'écriture que dans la dynamique et il y avait beaucoup plus de rythme que ça soit entre les personnages principaux, donc entre Lucifer et Chloé ou même entre les personnages secondaires.

Cet épisode est centré sur la relation entre Lucifer et Chloé, et celle ci est tellement mise en avant que ça relaye l’enquête au second plan, mais c’est exécuté d’une telle façon que ça n’en est pas gênant pour le téléspectateur bien au contraire, car l’enquête est elle aussi de par sa nature, en écho et liée avec ce qui est développé entre les personnages ce qui rend le tout assez harmonieux finalement. 

Alors, tout d'abord concernant les personnages secondaires même si pour l'épisode de la semaine dernière on aurait peut-être aimé voir davantage l'ex-mari de Chloé,  parce qu'on pensait que le personnage était un petit peu sous utilisé ou sous-estimé, pour cet épisode il fait une ou deux apparitions seulement mais ce n'est pas plus mal, pour cet épisode en tout cas, car dans les scènes où il apparait il arrive à délivrer ce qu’on attend de lui, dans ses réactions et interactions en peu de temps à l’écran, donc on n’a rien à redire le concernant, après cet épisode, on n’en veut ni moins ni plus. 

Ensuite concernant le personnage de Maze,l'acolyte de Lucifer, la semaine dernière on voulait aussi la voir davantage. Pendant cet épisode, on la voit un petit peu plus même si ce n’est pas énormément ni pendant très longtemps, on est très satisfait de son rôle dans cet épisode. Elle amène un petit peu d’ action, ce qui a vraiment permis de donner un petit coup de fouet à l’épisode. En effet, on assiste à une scène d’affrontement plutôt surprenante entre elle et Amenadiel, ce qui donne plus de rythme et d' impulsion à l’épisode. Ce qu’on apprécie aussi c’est que cette scène est un petit peu en décalage avec le ton générale de l’épisode mais c’est plutôt appréciable, on est vraiment surpris et ca permet de raviver notre intérêt pour la série. De plus, cette scène relance l’intrigue autour de la relation entre Lucifer et Maze car rappelons le, Amenadiel veut ramener Lucifer aux enfers, Lucifer refuse et jusqu’a présent sa seule alliée reste Maze sur qui il semble compter plus que sur n'importe qui d’autre. Or, pendant cette scène d’affrontement entre Amenadiel et Maze, il souhaite que Maze lui révèle un angle d’attaque pour ramener Lucifer, ou un point faible, ce qu’elle refuse pour l’instant, même si on sent qu’elle est habitée d’un certain doute et une part d’elle craint surement ce que lui resserve le futur et les conséquences du comportement de Lucifer. 

Mais, après avoir vue la scène de clôture de l’épisode on n’est pas si sure qu’elle conservera cette positon.Elle pourrait certainement choisir de rejoindre le camp d’Amenadiel si elle pense que Lucifer n’a plus sa place sur terre et qu’il se met lui même ,et elle par la même occasion, en danger. Aussi, il y avait une bonne dynamique entre ces deux personnages, on a apprécié de les voir interagir sans la présence de Lucifer. 

Enfin, en ce qui concerne Lucifer et Chloé, les scènes qu'ils partagent dans cet épisode ont réussi à vraiment nous divertir,  l'humour était présent, il y avait un petit peu de romance , de l'action et de l’enquête , en somme il y en avait pour tous les goûts. Les scènes d'humour étaient justes et font avancer la relation entre les personnages. 

On appréciera aussi la vrai séquence émotion depuis le début de la série quand Chloé voit sur le dos de Lucifer des cicatrices et elle ne comprend pas d'où elles viennent et quand elle confronte Lucifer et qu’il lui dit qu’il a coupé ses ailes, elle est partagé entre l’incompréhension et l’émotion,  ce fut une scène très touchante et on sent vraiment une évolution entre les personnages, cet épisode marque un petit tournant dans leur relation, on sent que quelque chose à changer entre eux.

Tout au long de cet épisode Chloé essaie de comprendre vraiment qui est Lucifer elle essaye de de démêler un petit peu le vrai du faux, de voir sous son masque, c’est très étrange  par moment on sent qu’elle apprécie ce qu’elle découvre et par moment elle semble déçue. Pendant ce temps, Lucifer tente de séduire et même de conquérir Chloé, il se rend compte qu’il a tout les atouts pour la séduire mais que ses méthodes ne semblent pas fonctionner avec elle, il reste attentif à son comportement et met tout en oeuvre pour comprendre comment la faire tomber sous son charme. Parallèlement, il essaie de la persuader qu'il est vraiment le seigneur des enfers, qu'il est immortel,  qu'il ne souffre pas et qu’il a des pouvoirs, alors que la psychologue que voit Lucifer n’a a priori aucun mal  à le croire , Chloé elle reste dubitative. 

A la fin de l’épisode il essaie de la convaincre en lui demandant de lui tirer dessus, petit clin d’oeil au début de l’épisode quand Chloé lui dit qu’elle aimerait bien lui tirer dessus après qu’il se soit introduit chez elle par effraction,  ce qu’elle refuse au début mais finit par le faire emportée par sa curiosité et son besoin de confirmer ou d’infirmer ses soupons et  d’être témoin cette fois ci des pouvoirs de Lucifer. A la grande surprise de ce dernier, il se met à saigner et éprouvé une certaine souffrance, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant. Ainsi, on termine cet épisode avec le sentiment que Lucifer, par amour certainement pour Chloé , commencerait à devenir humain et perdrait petit à petit son caractère biblique/ suprernaturel. 

Note : 9/10. En bref, de manière générale, tout est relatif donc ce fut un excellent épisode par rapport aux précédents, on ne s’est pas ennuyé une seule fois pendant cet épisode, aucune lenteur ou passages inutiles, tous les éléments avaient leur place. Même l’enquête policière avait un petit twist à la fin qui la rendait moins banale. Peu de reproches à faire pour l’épisode de cette semaine. Toutefois, maintenant que le niveau a été élevé on espère que la série gardera le cap et qu’il n’y aura pas de baisse de régime pour les prochains épisodes.