Les critiques // Lucifer : Saison 1. Episode 2. Lucifer, Stay. Good Devil.

Rédigé par Grossi Ornella
Après un pilot plutôt réussi diffusé il y a quelques semaines, l’épisode numéro 2 de Lucifer était diffusé hier soir aux Etats-Unis et celui-ci remplie les promesses tenues par le pilot. 

L’épisode est centré sur une affaire de meurtre d’un enfant de star pourchassé par les paparazzi et un en particulier qui confesse rapidement être le meurtrier. Cette affaire touche particulièrement Chloé car elle semble entretenir un lien spécial avec ce dernier relatif à son adolescence, ce qui intrigue profondément Lucifer. Il pense qu’il comprendra pourquoi Chloé est insensible à ses pouvoirs en découvrant les secret les plus sombres de celle-ci. Pendant ce temps Chloé tente de comprendre comment Lucifer a échappé à la mort en la sauvant.  

Cet épisode est essentiellement centré sur les personnages principaux essayant de rassembler les pièces du puzzle de l’autre. Chacun d’eux voit l’autre comme un mystère et essaie d’investiguer pour le résoudre. Chacun de son coté mène sa petite enquête sur l’autre et tente de rassembler les pièces du puzzle. C’est un parallélisme intéressant qui apporte une agréable dynamique à cet épisode. Toutefois, si pour Chloé on est tenté de penser que le "mystère Lucifer" reste pour elle une affaire comme les autres, ,que son métier de détective lui impose de résoudre, il semblerait que pour Lucifer il s’agisse davantage d’une vraie et entière remise en question de ce qu’il est ou plus exactement de ce qu’il est en train de devenir. 

Le voyage du Seigneur des enfers sur le chemin vers l’humanité est plutôt drôle à observer, notamment lorsqu’il l’effectue grâce à l’assistance d’une psychologue, au travers des scènes partagées avec cette dernière, Lucifer semble se livrer entièrement et ouvrir son esprit à ses émotions. On sent alors qu’il s’agit d’une relation privilégiée entre l’audience et le personnage car on peut le voir construire sa réflexion et exprimer ses pensées, ce qui nous donne une idée de ses intentions. 

Ce qui semble surprenant et nous prendre à contre pieds pendant cet épisode c’est que Lucifer ne semble pas lutter contre le changement qu’il subit. Il l’accepte et l’apprécie même, on pourrait penser au départ que ça l'amuse parce qu'il s'ennuyait jusqu'à présent mais d'ici la fin de l'épisode on comprend lorsqu'il refuse définitivement l'offre de son frère de retourner aux enfers, qu'il s'agit d'un enjeu plus important pour lui. On aurait pu croire que le seigneur des enfers aurait voulu éviter plus que tout de devenir de plus en plus humain et surtout vulnérable, qu’il aurait lutté plus que tout contre ces changements, mais pas ce Lucifer, au contraire il semblerait même qu’il veuille se battre pour continuer sur cette voie. Que ce soit par curiosité ou pour une autre raison, qu’on ne comprend pas entièrement à ce stade, Lucifer semble être prêt à aller jusqu’à défier son père pour découvrir ce que ces changements lui réserve.

Néanmoins, tout n’est pas si simple et heureusement, Lucifer reste quand même le seigneur des enfers et aime ses anciennes méthodes, punir les humains reste un de ses passe-temps et c’est là que l’équilibre est brillamment trouvé par les auteurs, même s’il est en train de changer et l’accepte il ne veut tout de même pas abandonné qui il est entièrement. 

Enfin, on notera quand même que Lucifer de son côté se sent profondément affecté par Chloé et tente de se rapprocher d'elle alors qu'elle se son côté semble se méfier davantage de lui et de ce qu'il est capable de faire. 

Note : 8/10. En bref, ce fut un bon épisode, on se laisse embarquer facilement par l'humeur qui reste un plus majeur dans cette série et on espère voir davantage de surnaturel  (pouvoirs, affrontements, autres créatures...) ce qui pourrait apporter plus de piquant et d'action à la série.