Les critiques // How to Get Away With Murder : Saison 2. Episode 10. What Happened to You, Annalise?.

Rédigé par Maxime Beaumont
HTGAWM fait son grand retour après de longues semaines d’absence et dans cet épisode Viola Davis nous offre une fois de plus une performance incroyable.

La série reprend deux semaines après les événements du dernier épisode dans lequel AnnaLise se fait tirer dessus par Wes. On retrouve une AnnaLise vivante mais dans un très mauvais état : elle déprime et doit supporter d’intenses souffrances à cause de sa blessure. Le problème est qu’elle doit témoigner lors de l’audience préliminaire de Catherine qui est accusée d’avoir tué Sinclair et mais aussi d’avoir tiré sur AnnaLise, version soutenue par AnnaLise et toute son équipe pour protéger Wes et Asher, les véritables coupables. Mais AnnaLise finit par aider son ancienne cliente puisqu’elle brise son accord de confidentialité en révélant que Catherine lui a confié ne pas avoir tué ses parents, ce qui a pour conséquence d’annuler son témoignage. Ce retournement de situation est plutôt étonnant car cela décrédibilise un peu plus AnnaLise et cela n’entrait pas du tout dans les plans de Bonnie, Frank et des Keating Five, surtout que Bonnie avait tout fait pour empêcher AnnaLise de témoigner.

Mais l’affaire Hapstall, qui n’en finit plus, n’est pas le point le plus intéressant de l’épisode. En effet une fois de plus c’est le côté psychologique de la série qui nous accroche ici. On voit le personnage d’AnnaLise en grande détresse, ayant des hallucinations où elle se voit avec un bébé. Cela a directement un lien avec l’histoire de Christophe (alias Wes) puisqu’on découvre à travers un flashback qu’AnnaLise était enceinte à l’époque où elle a rencontré Christophe et sa mère Rose pour la 1ère fois. On commence doucement à développer cette histoire qui promet d’être très intéressante et qui risque de nous en apprendre un peu plus sur AnnaLise. Une AnnaLise  qui est toujours aussi bien interprétée par Viola Davis, cette dernière nous livrant des scènes très fortes comme celles de ses hallucinations ou encore sa confrontation avec Wes. D’ailleurs, en parlant de cette confrontation, on retiendra cet échange entre les deux personnages : « You think I wanna hurt you ? » « I think you ruined me. »

Du côté des Keating Five, Laurel se démarque clairement du groupe en devenant une sorte de leader, voir en devenant la « nouvelle Bonnie » comme on a déjà pu le constater dans les épisodes de cet automne. C’est elle prend les choses en main tout d’abord en faisant croire à Michaela et Connor que c’est elle qui a tiré sur AnnaLise, mais aussi en surveillant Wes à la demande de l’avocate. Cela fait plaisir de voir le personnage de Laurel prendre de l’importance et voir que tous les étudiants d’AnnaLise ne passent pas leur temps à subir les malheurs (et les histoires de meurtres surtout) qui leur tombent dessus. Connor, Michaela et Asher font d’ailleurs un « petit retour », ils sont bien présents dans l’épisode mais n’ont pas des scènes d’envergure, ils subissent plus qu’ils n’agissent et il faut espérer que cela change dans les épisodes à venir car la série nous a démontré par le passé combien ces personnages sont intéressants et ont des choses à apporter à la série.

Note : 8/10. En bref, un retour solide pour la série de Shonda Rhimes avec une actrice principale toujours aussi bluffante et une histoire qui ne cesse de surprendre. Les téléspectateurs vont sans doute attendre avec impatience la suite…