Les critiques // Teen Wolf : Saison 5. Episode 11. The Last Chimera.

Rédigé par Coralie Damiani
Retour  de  Teen  Wolf  après  trois  mois  d'absence  et  un  mid-season  pas  totalement satisfaisant.

L'épisode reprend directement là où nous avait laissés le dernier, à savoir : chérif Stilinski dans  un  piètre  état,  Lydia kidnappée  par Theo  (dont  le dernier  a  récemment  levé une meute de chimères), Scott blessé par Liam en plus de ne plus vraiment avoir de meute et encore une tonne de questions concernant les « Dread Doctors ». Le moins que l'on puisse dire, c'est que les scénaristes ont enfin décidé de laisser côté les relations conflictuelles entre les protagonistes, qui semblent enfin se rappeler qu'il faudrait s'unir pour combattre leurs ennemis, afin de se concentrer sur l'histoire. Bien que pauvre en révélations (le vague flashback sur Theo ne nous apprend pas grand chose), ce  début de saison 5B  nous  fait  comprendre que nos héros vont arrêter  d'être passifs et se remettre à enquêter, comme ils l'ont toujours fait auparavant.

En  revanche, il serait intéressant  que  les  scénaristes développent  un  peu  plus leurs personnages secondaires. En effet, la relation Liam/Mason rappelle beaucoup celle de Scott/Stiles (au passage : une idée sympathique qui symbolise plutôt bien le passage à une nouvelle génération). Seul souci, Mason, qui tient désormais le rôle de comic relief maintenant que Stiles a pris en maturité, a bien du mal à trouver sa fonction dans le petit groupe. Quant à Braeden, elle est venue encaisser son chèque dans le dernier épisode en apparaissant comme un Deus Ex Machina pour ensuite disparaître de nouveau on ne sait trop où. Difficile de comprendre l'intérêt du personnage si ce n'est de relancer le sujet de la « Desert Wolf ».

Côté mise en scène, il était grand temps que les réalisateurs se calment avec les ralentis. Cet effet qui est censé rendre « badass » ou dramatique une situation devient très vite cheap lorsqu'il est utilisé pour à peu près tout et n'importe quoi. Ils sont utilisés cette fois-ci avec parcimonie. De plus, vouloir faire un doublon avec le premier épisode de la saison (comprendre ici : faire une scène d'ouverture sur Lydia à Eichen House pour ensuite revenir en arrière) c'est bien, à condition que ce soit cohérent. Ici, on ne comprend pas directement que la scène entre la jeune femme et Valack se passe dans le futur et il faut attendre de la voir allongée dans  les  bois  pour  percuter.  En  revanche,  cet  épisode  a  au  moins  le  mérite  de  nous expliquer  comment  Lydia  s'est  retrouvée  dans  l'hôpital  psychiatrique  (où  Peter  est normalement enfermé mais bon, on est plus à ça près).

Cet épisode nous promet un changement de direction appréciable avec la réunification de la meute de Scott (ne mentez pas, on a tous eu des frissons en voyant le symbole de leur meute),  beaucoup  d'action  pour  la  suite  et  probablement  des  réponses incessamment sous peu. Quant à Theo, il a enfin décidé de s'émanciper des « Dread Doctors » et il est fort à parier qu'on aura un affrontement digne de ce nom entre les deux meutes.


Note : 7/10. En bref, un retour quelque peu maladroit mais qui promet de belles choses pour la suite. C'est tout ce qu'on espère.