Les critiques // How to Get Away With Murder : Saison 2. Episode 6. Two Birds, One Millstone.

Rédigé par Maxime Beaumont
L’étau se resserre autour des personnages de HTGAWM alors que l’on se rapproche de plus en plus des événements des flashforwards.

Cette semaine AnnaLise tente d’aider une amie transgenre qui vient de tuer, soit disant accidentellement, son mari mais elle se rend compte que ce décès n’est pas vraiment dû à une simple légitime défense. Si on peut féliciter les scénaristes d’introduire un personnage transgenre dans la série, on peut se poser des questions face au réel intérêt de cette affaire. En effet même si les violences conjugales et la transphobie sont des sujets importants, et dans l’air du temps, on ne peut pas dire que cette intrigue fût très bien traitée, celle-ci étant noyée dans la masse d’intrigues bien plus intéressantes abordées également cette semaine.

La qualité de cet épisode se retrouve donc dans les autres histoires développées depuis le début de cette saison donc le niveau est toujours aussi bon. Tout d’abord l’affaire Hapstall puisque Catherine et Caleb se rebellent face aux méthodes des Keating Five. Ces derniers débattent sur l’identité du nouveau suspect à trouver afin de blanchir le frère et la sœur dans le meurtre de leurs parents adoptifs, mais ils finissent par découvrir que leur tante Helena a eu un garçon qu’elle a par la suite abandonné il y a 26 ans. Celui-ci pourrait donc être responsable du meurtre des Hapstall dans l’objectif de toucher une partie de l’héritage, Helena étant morte également. Oliver pirate d’ailleurs l’ordinateur du jeune homme mais ce qu’il ne sait pas c’est que ce dernier est également un pirate plutôt doué et qu’il le regarde lui et Connor scruter sa vie personnelle. Ce rebondissement est inattendu et donne envie d’en savoir plus sur ce nouveau personnage. En revanche cela n’annonce rien de bon pour Oliver et Connor si le jeune héritier s’avère être le véritable meurtrier.

Du côté des histoires personnelles on apprend que la femme de Nate est décédée et que Nate l’a aidée à mettre fin à ses jours. Le jeune veuf est d’ailleurs plein de reproches envers AnnaLise ce qui nous donne une scène assez déchirante entre les deux personnages, il est intéressant de le souligner puisqu’on avait l’habitude de voir le personnage de Nate dans un registre beaucoup plus fermé et dur. Les émotions et sentiments sont au centre de cette saison puisque Asher de son côté est tourmenté et sous le choc lorsqu’il découvre qu’AnnaLise s’est joué de lui et essaie de faire tomber son père. Autre surprise de l’épisode : Frank présente Laurel à sa famille, ce qui est inattendu et change des scènes au lit auxquelles on était habitué (le début de l’épisode ne nous contredira pas).

Frank qui par ailleurs, dans les événements des flashforwards, se révèle une fois de plus mêlé aux histoires de meurtre et de secrets puisqu’on le voit transporter le corps de Catherine dans une forêt, Catherine qui se réveille une fois découverte pas la police. Le mystère s’intensifie et on peut constater la maîtrise des flashforwards par les scénaristes qui utilisent ce procédé avec encore plus de dextérité et d’efficacité que lors de la première saison.

Note : 8,5/10. En bref, la qualité de cette saison n’est plus à démontrer avec des intrigues bien ficelées et des épisodes remplis de rebondissements. La force de cet épisode, et des précédents, est également de ne pas oublier les personnages et les émotions. On attend plus que l’épisode nous révélant les événements des flashforwards dans leur totalité.