Les critiques // Doctor Who : Saison 9. Episode 7. The Zygon Invasion.

Rédigé par Nicolas Gardères
Cette semaine, Doctor Who repart sur une intrigue introduite lors de l’épisode spécial des 50 ans de la série, avec ces créatures particulières que sont les Zygons. Pour rappel, ces derniers disposent de la capacité de prendre n’importe quelle forme humaine. Le Docteur et la Terre vont cette fois-ci faire face à la rebellion de ces créatures qui se sont mis en tête d’envahir la planète.

Autant sur le fond que sur la forme, l’épisode ne propose pas grand chose d’original. Il accumule même un nombre de défauts assez conséquent qui viennent gâcher un épisode avec quelques bonnes idées. Une nouvelle fois, on se demande si le double épisode est bien justifié. La série a pris l’habitude de proposer l’ensemble de ses intrigues en double épisode cette saison, et non seulement ça ne paraît pas nécessaire, mais en plus ça a tendance à atténuer l’intensité du récit provoquant un certain ennui.

Si Doctor Who nous a proposé plusieurs doubles épisodes mémorables lors de ses années précédentes, cette saison faillit sur ce point en proposant des double épisodes plutôt banals qui pêchent dans leur construction du récit. Cette semaine encore, on se retrouve donc une nouvelle fois devant un épisode construit pour durer. On pourrait se passer de nombreuses scènes et le récit, non seulement étiré, est complètement éparpillé.

Certes, cet éclatement du récit sur plusieurs points de la planète est une bonne idée dans le sens où l’invasion est planétaire, mais concrètement, la série ne s’en tire pas si bien, l’intrigue au Nouveau Mexique peinant particulièrement à intéresser. Les idées sont pourtant là, même si elles manquent clairement d’originalité, et on se retrouve avec des clins d’oeil sympathiques à des épisodes précédents ou même des faits réels concernant nos guerres contemporaines. Mais cela ne suffit pas.

Il manque certainement un certain charme à cet épisode, ce qui nous fait nous attarder un peu plus longtemps sur la banalité de l’épisode. Les impressions de déjà vu s’enchaînent et l’épisode ne passionne pas spécialement. L’épisode dispose d’ailleurs d’assez peu de retournements de situation, rendant le tout assez plat, seules les dernières minutes s’en tirent plutôt bien sur ce coup. Encore une fois, ce reproche est certainement dû à l’étirement de l’intrigue sur un double épisode.

Les cinq dernières minutes, révélant qu’un Zygon a pris la forme de Clara pendant une bonne partie de l’épisode, a au moins le mérite d’attirer notre attention. Tout d’abord sur la prestation de Jenna Coleman qui s’en tire particulièrement bien, ensuite sur la suite de l’intrigue qui prendra forme dans le second épisode. Car oui, la série réussit au moins à justifier son double épisode par un retournement de situation en toute fin d’épisode, c’est déjà ça.

Note : 5,5/10. En bref, Doctor Who déçoit avec cette nouvelle introduction d’un double épisode qui ne semble pas nécessaire. Rien de mémorable dans un épisode plutôt plat mais qui a au moins le mérite de nous donner envie de voir la suite grâce aux dernières minutes.