Les critiques // Arrow : Saison 4. Episode 6. Lost Souls.

Rédigé par Karim Saoudi
Après un excellent épisode de The Flash cette semaine et un bon épisode de Arrow avec le retour de Constantine la semaine dernière, Arrow revient avec un épisode assez décevant malgré quelques bons points.

Si la saison 2 de The Flash décolle enfin avec son méchant, ce n'est pas du tout le cas de Arrow qui a du mal à se focaliser sur son intrigue principale et ses personnages, plus précisément sur le héros, désormais Green Arrow et Maire de Star City. Est-ce que le problème vient du fait que la série doit préparer Legends of Tomorrow ? Surement, car depuis le lancement, la saison prépare le retour de Sara et maintenant, celui de Ray Palmer, on sait qu'ils vont être dans le spin-off à venir en début d'année, du coup, il n'y a aucune surprise à la clé. 

Ray Palmer est l'un de mes personnages préférés qui apporte une réelle ambiance sympa et humoristique à la série, d'une façon que Barry ne pourrait pas apporter. Le revoir à nouveau, découvrir qu'il a réussi à se transformer en mini (aucune surprise là aussi avec le trailer de Legends of Tomorrow) et voir que son humour n'a pas changé, est plaisant, mais le retour de Ray Palmer n'apporte rien à la série à part créer des tensions lourdes et inutiles entre Oliver et Felicity. Alors qu'on commençait à s'habituer à la relation entre les deux personnages après une horrible saison 3, la série ne semble pas avoir appris de ses erreurs et nous fait suivre une énième querelle entre le couple. Felicity dévoile à Oliver qu'elle s'est perdue en lui et qu'elle n'a jamais été ce genre de fille, une bonne réflexion de la part du personnage, qui s'est vraiment laissé aller depuis sa relation avec Oliver, surtout en saison 3, mais, sans surprise, les choses se terminent bien pour le couple comme-ci de rien n'était...

Mais la relation entre Oliver et Felicity n'est pas vraiment le problème de cette saison 4. Le grand problème est que l'histoire n'a aucun intérêt, le méchant ne sert à rien et n'a rien à faire dans la série et enfin, les flashbacks n'ont ni queue ni tête. Neal McDonough fait un excellent méchant mais depuis 6 semaines maintenant, on ne sait toujours pas ce qu'il veut et pourquoi il est là. De plus, il pratique la magie, ce qui ridiculise Oliver et ses flèches. La saison dernière, Oliver a du devenir Ra's pour le combattre, est-ce qu'Oliver va devoir apprendre la magie pour combattre ce nouveau méchant ? Enfin, l'épisode va aussi se focaliser sur Sara qui a du mal à se contrôler et à ne pas tuer des innocents et puisque personne n'est capable de l'aider (certainement pas Laurel), elle décide de quitter la ville pour se retrouver (et devenir White Canary et rejoindre une nouvelle équipe bien meilleure). 

Finalement, ce n'est pas avec ce nouvel épisode que la saison 4 de Arrow devient meilleure. Les intrigues sont toujours aussi prévisibles et sans intérêt. Il faudra donc encore patienter pour voir les histoires et les personnages réellement décoller. 

Note : 5/10. En bref, c'est sympa de revoir Ray Palmer mais le reste déçoit beaucoup, surtout ce focus sur la relation entre Felicity et Oliver. 

Dans le prochain épisode :