Les critiques // The Walking Dead : Saison 6. Episode 1. First Time Again.

Rédigé par Nicolas Gardères
The Walking Dead démarre sa sixième saison avec un épisode d’une heure et prend le temps de tenter de mettre en place plusieurs éléments originaux, dont certains étant assez inhabituels pour la série. Malgré cet effort notable, la série a du mal à dynamiser ses nouvelles intrigues et à introduire ses nouveaux personnages dans un épisode plutôt moyen.

La première scène donnait pourtant le ton. Rick et sa communauté se retrouvent face à une horde massive de rôdeurs qui s’apprête à se diriger vers Alexandria. Si ce prétexte n’est pas nouveau pour la série, il est généralement efficace et l’est ici encore une fois. Quelques scènes fournissent une tension notable avec cette impression de danger qui règne sans arrêt, on sait très bien qu’aucun personnage n’est vraiment à l’abri.

Le problème, c’est que le potentiel de cette intrigue est quelque peu gâché par le rythme de l’épisode qui va continuellement alterner entre flashbacks et scènes du présent. Les flashbacks vont servir à suivre la communauté juste après l’acte de Rick dont on se rappelle à la fin de la saison dernière ; le reste des scènes se déroulant donc plusieurs jours après cet acte qui a logiquement bouleversé le quotidien de la communauté d’Alexandria. Il faut bien avouer que ces flashbacks, entièrement en noir et blanc, font leur petit effet à leurs débuts, mais on retombe rapidement dans une perte d’intérêt et un certain ennui face à ces événements.

Le problème, c’est certainement que cet épisode se retrouve le cul entre deux chaises. La première moitié des scènes fournissant un travail psychologique poussé sur la communauté d’Alexandria, la seconde moitié fournissant des scènes à tension intéressantes. Si ces deux aspects peuvent être intéressants, le fait qu’ils soient principalement déconnectés l’un de l’autre donne un faux rythme pénible et durable pendant tout l’épisode. 

Les intentions de l’épisode sont pourtant bonnes. D’un côté l’aspect psychologique était nécessaire, avec l’arrivée de Morgan dans la communauté et les différentes réactions face aux actes de Rick. Ce dernier occupant d’ailleurs à nouveau la place de leader avec beaucoup de réussite, le problème c’est que l’on commencerait peut-être à s’en lasser un peu. Voir un nouveau leader ou tout simplement voir un changement de comportement - que l’on aurait pu supposé compte tenu de la fin de saison dernière - aurait été agréable à voir.

Rick prend beaucoup de place dans ce premier épisode et vole forcément la vedette aux personnages secondaires. Mais ces derniers continueront d’apporter de sympathiques touches aux intrigues, que ce soit Morgan et l’apport de sa sagesse ou encore les indétrônables Daryl et Michonne. Malheureusement, certains personnages restent néanmoins en retrait, comme Carol, et l’introduction des nouveaux personnages est jusque là très moyenne.

Quoi qu’il en soit, on ne pourra pas enlever à cet épisode quelques tentatives bienvenues dans le déroulement de l’épisode et des intrigues. Que ce soit les flashbacks en noir et blanc, apportant une certaine authenticité à l’intrigue - bien que l’on sente que c’est un peu exagéré pour l’occasion - ou la mise en place originale de la stratégie pour se débarrasser de la horde des zombies, on se retrouve face à un épisode assez original. 

Note : 6/10. En bref, The Walking Dead déçoit en grande partie pour son retour, bien que l’on reconnaisse ses bonnes intentions et ses quelques tentatives bienvenues. Malgré ça, le rythme de l’épisode est bien trop saccadé et le déroulement des intrigues ne passionne pas complètement.