Les critiques // Scandal : Saison 5. Episode 4. Dog-Whistle Politics.

Rédigé par Marion Levasseur
Quand Olivia POPE se cache et que chacun essaie de faire sa place. Fitz est désormais dans une situation compliquée où tout le monde essaie de le faire chanter. Quel message doit-il transmettre au monde concernant sa relation ? Du côté officiel, les Républicains lui proposent d’oublier d’enquêter sur lui, s’il accepte de ne pas faire une loi, trop démocrate.

Mellie est courtisée par les Sénatrices afin de le destituer. Cyrus est pris entre son amour pour Fitz et sa volonté de le détruire. La question est de savoir qui gagnera à ce jeu de stratégies où les marionnettistes sont nombreux et les menaces multiples. Abby, virée au départ par le Président, garde son poste, et doit finalement devenir plus que l’attachée de presse de la Maison Blanche, en devant faire ce qu’Olivia Pope ferait. La discussion qu’elle a avec Fitz est très intéressante. Chez Olivia Pope e associés, on doit faire ce qui est bon pour un client, mais dans le bureau ovale, avec tous les éléments à prendre en compte, la seule décision à prendre n’est-elle pas celle qui bénéficiera à la nation ?

Pendant ce temps, Olivia se cache dans son appartement où elle voit le monde entier commenter sa vie et la menacer. Quinn décide d’engager Marcus Walker, le fameux activiste pour la cause noire. Et quel plaisir de retrouver le discours de la saison 1 ! De retrouver la détermination des Chapeaux Blancs qui, aujourd’hui, doivent défendre leur leader, mais aussi permettre à Olivia Pope et associés de conserver leurs clients.

Du côté de Jack, qu’est-ce que Lazarus 1 ? Le Louvre a brûlé et après sa discussion avec l’ancien chef du B613, il s’envole pour Paris avec Charlie, qui revient comme s’il avait toujours été dans les parages. A Paris, il retrouve « Elise » et doivent acheter des tableaux et pister leur argent. L’opération se passe mal et « Elise » est touchée par balle. Ce nouveau personnage est mystérieux mais intimement lié à Jack, qui l’invite à retourner aux Etats-Unis avec lui.

Note : 7/10. En bref, nous partons sur les traces d’un plan d’espionnage dont les tenants et les aboutissants nous échappe toujours. Fitz se comporte en digne Président et amoureux tendre (ce qui fait du bien !), les chapeaux blancs essaie de rétablir la réputation d’Olivia grâce à la Dog-Whistle Politics (Politique du sifflet du chien) tandis que les politiques veulent leur part du butin, conséquence d’un scandale faisant oublier à la nation, que d’autres choses pourraient être plus importantes… Hâte de savoir la suite ! Enfin, on entre dans le vif du sujet !