Les critiques // Doctor Who : Saison 9. Episode 3. Under The Lake.

Rédigé par Nicolas Gardères
Nouveau double épisode cette saison (et il va falloir s’y habituer puisque cette saison 9 n’est presque qu’exclusivement composée de doubles épisodes) avec une toute nouvelle histoire, complètement déconnectée de ce que l’on a pu voir la semaine dernière. Il semble donc que l’on rentre donc dans un enchaînement de petites histoires indépendantes les unes des autres, toujours sans la moindre trace d’intrigue principale dirigeant cette saison.

On a atteint le quart de cette saison et l’absence d’intrigue principale est quelque peu dérangeante. La série nous a habitué à l’instauration d’un fil rouge intrigant qui avançait à petits pas épisode après épisode. On dirait bien qu’il faudra s’en passer cette saison, et c’est bien dommage puisque ce genre d’intrigue principale permet de se sentir investi et d’apporter une zone de mystère supplémentaire. Il faut donc, pour le moment, se contenter d’intrigues indépendantes, à voir si cela suffira pour tenir toute la saison.

Pour l’instant, ça se passe plutôt bien dans le sens où le premier double épisode de la saison apportait une certaine ambition dans la mythologie de la série. Avec ce troisième épisode, on se retrouve avec une intrigue un peu plus légère et banale, mais qui ne faillit pas à divertir pour autant. Le problème, c’est que les impressions de déjà-vu vont s’enchaîner dans un épisode qui s’avère finalement plutôt banal.

Si l’existence de fantômes est jusque là inédite dans la série, on se retrouve avec un schéma similaire à déjà bon nombre d’épisodes de la série. Le Docteur se retrouve alors à aider un équipage menacé par des créatures semblables à ce que l’on a déjà pu voir dans certains épisodes précédents. Certaines scènes et certains procédés font donc actes de répétition et on aurait bien aimé un peu plus d’originalité. Malgré tout, l’épisode propose de bonnes choses.

Cet épisode n’hésite pas à prendre son temps - elle le prend même peut-être un peu trop par moments - et on sent que l’on est face à un double épisode qui veut faire les choses bien. L’introduction est donc assez lente et les avancées ne sont pas spectaculaires. Mais tout ça n’est pas forcément une mauvaise chose dans le sens où l’on peut s’attacher un petit peu plus aux personnages secondaires, bien que cela reste assez anecdotique. Au final, le développement lent de ce double épisode peut rebuter, mais il a au moins le mérite de développer quelque chose de sympathique.

Si le Docteur est toujours en grande forme, on pourra regretter une Clara en retrait dans cet épisode, alors qu’on avait eu l’habitude de voir la compagnon du Docteur en plus grande forme. C’est que l’on finit par regretter sa complicité avec Missy dans les épisodes des deux dernières semaines. Quoi qu’il en soit, la seconde aventure de cette neuvième saison est sympathique et on attend de voir le dénouement de la semaine prochaine.

Note : 6,5/10. En bref, un épisode de Doctor Who assez banal mais qui ne faillit pas à divertir pour autant. Malgré une Clara en petite forme et des impressions de déjà-vu, ce premier acte du double épisode intrigue et donne envie de voir la suite des événements.