Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 3. Episode 5. 4,722 Hours.

Rédigé par Julie Debelfort
Après deux épisodes plus ou moins décevants, la saison 3 d’Agents of SHIELD revient avec un épisode spécial dédié à Jemma et ses six mois passés sur une planète hostile.

On doit le dire, on attendait avec une certaine impatience et appréhension ce fameux épisode qui permet d’en apprendre plus sur Jemma, ou plutôt sur la manière dont elle a pu survivre sur une planète totalement inconnue, au système solaire également mystérieux. Pour le peu qu’on en avait vu, on savait que Jemma se situait quelque part dans l’univers, sur une planète avec beaucoup de sable et de vent. Lors de sa dernière apparition, du moins avant qu’elle soit sauvée, on savait également que Jemma fuyait quelque chose ou quelqu’un.

Ainsi, dans ce nouvel épisode, ABC a misé gros sur son actrice Elizabeth Henstridge qui porte le poids de la réussite (ou non) de cet épisode sur ses épaules. Pari risqué mais pourtant réussi, car à ce jour, cet épisode est probablement le meilleur de la saison 3 voire de la série depuis ses débuts. On en apprend un peu plus sur cette planète hostile, notamment que le soleil se lève une fois tous les 18 ans (voire moins, la notion de temps n’est pas très logique quand on sait que le seul autre humain présent sur cette planète s’y trouve depuis 14 ans. A revoir donc) et surtout qu’une chose, sans nom si ce n’est « it » (ça) ou « la mort » justement provoque le décès des habitants ou des visiteurs de cette planète. Cette planète n’a d’ailleurs pas encore de nom, et on se demande par la suite si elle en aura un et si elle prendra plus d’importance dans les intrigues à venir. En tout cas, la semaine dernière Jemma annonçait à Fitz qu’elle allait tout lui dire notamment les raisons de vouloir y retourner.

C’est de cette façon qu’on fait la connaissance de Will, astronaute envoyé par la NASA il y a presque une quinzaine d’années pour étudier cette mystérieuse planète. A l’époque envoyé par une équipe de 4 personnes, on découvre qu’il est le seul survivant. A sa façon de décrire la folie qui a poussé ses équipiers à la mort, on se demande véritablement comment cet homme seul a pu survivre autant de temps, sans lui-même devenir fou. Néanmoins, Will a, par quelque chance, croisé le chemin de Jemma et c’est ainsi que tous les deux personnages, en plus de se rapprocher (mais vraiment se rapprocher, chose très prévisible lors d’une aventure pareille), ils ont mis en commun leur savoir pour prévoir les ouvertures du portail à travers le monolithe. Après une tentative d’évasion ratée, Fitz réussira à ouvrir le portail et à chercher Jemma, la sauvant de cette planète hostile, sans que Will puisse la rejoindre. On se quitte sur cet épisode avec Fitz promettant à Jemma de retourner là-bas le sauver, tandis que Will justement, après avoir pu apercevoir pendant de courts instants le soleil, semble plus déprimé que jamais.

La question est donc : Fitz-Simmons arriveront-ils à sauver Will à temps ? Si, de plus, ils y retournent, que va-t-il se passer ? Car en effet si Fitz a réussi très rapidement (à nos yeux du moins, 3 épisodes représentent difficilement 6 mois de recherche pour Fitz), on doute qu’il en sera de même pour sauver Will. De plus, si on se souvient bien, lors d’une de ses recherches, Fitz avait découvert un morceau de parchemin écrit en Hébreu désignant « la mort ». Est-ce donc cette fameuse chose qui justement attend de croiser à nouveau le chemin de Will et Jemma ?

Bilan : un très bon épisode, qui, malgré le choix de ne mettre en avant qu’un personnage de la team SHIELD, a su nous passionner et intriguer par sa mise en scène et la découverte de cette mystérieuse planète, qui recouvre de nombreux secrets encore. De plus, un épisode servant de base à une seule intrigue nous parait, à nos yeux, plus captivant et plus facile à suivre que les différentes actions et scènes divisées auxquelles on a eu affaire dans les précédents.

Note : 8/10. En bref, à l’inverse des deux précédents épisodes, ces 40 minutes sont passées vite et Elizabeth Henstridge est sans nulle doute une actrice très talentueuse !