Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 3. Episode 4. Devils You Know.

Rédigé par Julie Debelfort
Comme tous les mardis soirs, ABC a diffusé la suite des aventures de nos Agents du SHIELD préférés. Et Lash nous a fait l’honneur de son retour, l’épisode ne fut cependant pas à la hauteur de nos attentes. Explications.

Cet épisode fut coupé en deux mini-épisodes. D’abord, les 20 premières minutes ont été dédiées à la traque du SHIELD, rejoint par l’ATCU, contre Lash. Et même, après nous avoir offert de petites scènes d’action, et après en avoir appris plus sur Lash et ses capacités, on doit avouer que ça reste encore trop flou pour vraiment accrocher le public. Et alors que Lash tue les inhumains, il semble vouloir laisser Daisy en vie, pourtant elle aussi fait partie des inhumains. Alors, pour quelle raison ne pas la toucher ? Pourquoi prendre la peine d’aller au milieu de toute une équipe de soldats du SHIELD et de l’ATCU, pour un seul inhumain sans toucher aux autres personnes ? Lash a tout du méchant pas si méchant que ça finalement, et cela nous laisse quelque peu perplexe. On espère avoir plus de réponses dans les prochains épisodes. 

En parallèle, Bobbi continue sa rééducation, mais Coulson refuse de la remettre sur le terrain, ce qui la frustre de plus en plus. Et connaissant Mockingbird, elle ne va pas rester trop longtemps coincée dans un laboratoire, avec un Fitz légèrement embêtant quand il s’agit de détails scientifiques… Et enfin, la grande surprise fut de voir May rapidement, furtivement, de retour au SHIELD, allant jusqu’à s’entretenir avec Coulson. Notre May est-elle enfin de retour dans la team ? Surtout avec la fin de l’épisode qui ne laisse guère de choix pour May à venir…

Car en effet, cette deuxième partie était centrée sur la traque de Ward. Et si Hunter est parvenu jusqu’à lui, et a même réussi à le blesser par balle, il était évident que Grant Ward allait trouver un moyen de s’enfuir ! Cependant, May a tenu à accompagner Hunter dans sa bataille, couvrant ses arrières. Mais à quel prix ? Alors que Ward était coincé, le traître propose un marché à May : déposer les armes et il laissera le Dr Garner, l’ex de May en vie. Il suffisait d’un seul appel, et Andrew aurait pu être sauvé. Mais aveuglé par sa vengeance dévastatrice, Hunter n’a pas tenu compte de ce marché et à foncé tête la première sur Ward. Problème, non seulement Ward s’en sort presque sans dommages, mais en plus Andrew Garner est probablement mort, d’abord blessé puis brulé vif dans le magasin où il se trouvait. Si on dit probablement, c’est parce qu’on a pas vu son corps, et à moins de nous le présenter dans le prochain épisode, avec le SHIELD on sait que tout peut être possible ! Mais si Andrew est véritablement mort, May risque de ne pas bien apprécier. Soit elle poursuivra Ward et peut-être reviendra-t-elle elle aussi définitivement au sein du SHIELD. Soit elle poursuivra Ward mais seule, car elle risque d’en vouloir énormément à Hunter d’être en partie responsable de sa mort. Quoi qu’il en soit, on l’imagine très mal ne rien faire, et repartir en exil comme au tout début de la saison.

Bilan : un épisode plutôt mitigé, avec pourtant des intrigues prometteuses. Cependant l’enchaînement des scènes fait qu’on a du mal à entrer véritablement dans le feu de l’action. La division en deux parties, marquant une délimitation, ne fut peut-être pas le choix le plus judicieux pour cet épisode, car à peine assimile-t-on des informations au sujet de Lash qu’on est brusquement précipité au sein de la vendetta d’Hunter et May, moments qui se déroulent vite, trop vite sans qu’on ait le temps là aussi de comprendre exactement ce qu’il se passe.

Note : 6/10, malgré de bonnes actions, l’épisode a été plutôt assez mal présenté, ce qui fait qu’on n’arrive pas à accrocher à toutes les intrigues mises en place depuis le début de la saison. Néanmoins, on a de grandes attentes pour la suite, car on va enfin apprendre comment Simmons a réussi à survivre pendant des mois sur une planète hostile !