Les critiques // Agents of SHIELD : Saison 3. Episode 3. A Wanted (Inhu)man.

Rédigé par Julie Debelfort 
ABC a diffusé hier soir le troisième épisode de la 3e saison d’Agents of SHIELD. Et si les inhumains étaient plutôt manquant lors de l’épisode précédent, l’intrigue a refait surface.

Ainsi, et comme depuis le début de la série, la team SHIELD se retrouve complètement divisée en différentes missions. Nous avons donc la principale, qui consistait jusque alors à trouver des inhumains et à les protéger, voire les faire intégrer l’équipe de Daisy et Mac par la suite. C’est ce qu’on s’attendait à avoir avec cet épisode, étant donné qu’il était centré surtout sur Lincoln, démasqué et pourchassé par l’ATCU. L’ATCU, l’organisation menée par Rosalind Price sous les ordres du gouvernement. Et si on s’attendait à voir Lincoln sauvé par le SHIELD, en plus de son amourette avec Daisy, on a plutôt été déçu de voir Coulson l’abandonné et se ranger aux côtés de Price. Bien que Coulson ait toujours eu des décisions difficiles à prendre, et que celle-là ne manque pas à la règle puisqu’il veut protéger Daisy en gardant son statut d’inhumain secret, on a été habitué à le voir trouver une solution à tout qu’on ne peut qu’être en désaccord avec ses choix. Entre le départ de May et ses différends avec Daisy, Coulson perd un peu de sa passion, de son charisme et de son talent qu’on lui admirait dans les premières saisons, lui qui était le premier à tout contrôler et à ne jamais abandonner. On espère un grand changement pour la suite de la saison, sinon on pourrait craindre une nouvelle division de la team SHIELD, et probablement un ras-le-bol de Daisy. A ses côtés heureusement, on retrouve un Mac cool et très proche d’elle, nous rappelant un peu Triplett avec Simmons. La saison précédente, Mac était très agaçant, mais il semblerait que les rôles ont été échangés avec Coulson…

Parallèlement, Fitz fait tout pour que Simmons, de retour au SHIELD, se réintègre comme il se doit. Comme on l’avait prévu, Simmons est complètement traumatisée, ce qui peut se comprendre. Son adaptation se fait difficilement, au point qu’à la fin de l’épisode elle souhaite retourner dans la planète où elle a été enfermée pendant des mois. Pour quelles raisons précisément ? Mystère, on en saura sûrement plus par la suite. Et tandis qu’elle annonce ça à Bobbi, justement, Mockingbird nous manque un peu. Personnage clé de l’univers Marvel, Bobbi Morse n’est plus l’agent qu’elle était suite à sa blessure au genou. Sera-t-elle toujours bloquée pour toute la saison 3 ? On espère vraiment pas, même si comme Simmons et Fitz auparavant, elle doit subir de longues séances de rééducation, son côté bad-ass, son costume de Mockingbird manque à la série.

Cependant, May et Hunter se chargent pour leur part de ce côté bad-ass justement. Et si May doute quelque peu d’Hunter, force est de constater que sa détermination est sans failles, au point qu’il atteigne les portes d’Hydra. Au bout du troisième épisode, déjà ? Apparemment, mais les scénaristes n’ont sûrement pas prévu de clore l’intrigue Hydra/Ward de sitôt. Ward d’ailleurs manquant dans cet épisode, un peu dommage, mais être le patron de la pire organisation criminelle qui soit, ça tient occupé.

Bilan : une équipe SHIELD qui perd de plus en plus de ses couleurs. La team est divisée, dispersée dans tellement de missions différentes qu’il est parfois difficile de toute les suivre et de rentrer pleinement dans les intrigues. Les choix de Coulson, bien que compréhensibles, sont décevants, et risquent d’avoir un gros impact pour la suite. L’équipe soudée des débuts nous manque, et si au contraire justement de ces débuts, la série semble avoir trouvé son rythme au fil du temps, les perpétuels désaccords entre les agents et les différentes missions gâchent quelque peu le plaisir qu’on a à regarder la série. Lincoln s’étant retrouvé piégé de toute part, on se demande quel choix final finira t-il par faire, et si seulement il s’en sortira. May et Hunter auront eu le mérite de nous offrir de bons combats, et de nous convaincre de leur force. Les deux éléments sont définitivement un atout dans l’équipe de SHIELD, en espérant les voir retrouver Coulson.

Note : 6.5/10, un bon épisode, toujours sympathique à regarder, mais par moment difficile à suivre et pas forcément juste en matière de décisions et choix scénaristiques.