Les critiques // Gotham : Saison 2. Episode 1. Damned If You Do.

Rédigé par Karim Saoudi
Gotham est de retour et si la première saison n'était pas totalement réussite, cette seconde nous a promis de bonnes choses durant la grande pause estivale. Beaucoup de méchants et moins d'intrigues feuilletonnantes, mais au final, qu'attendre de Gotham après une descente vers le ridicule ?

Et bien tout d'abord nous divertir et nous proposer des bonnes origines des personnages iconiques de l'univers de Batman. Mais également moins de ridicules, mais fort heureusement, Fish Mooney n'est plus là. Ce premier épisode de la saison 2 de Gotham nous propose du changement, on sent que les scénaristes veulent changer le fonctionnement de la série, mais malheureusement, il y a toujours ces moments où l'on roule des yeux face à quelques absurdités. 

Dans cet épisode retour, James Gordon se fait virer de la police, le Pingouin est le roi de Gotham, Barbara fait son arrivée à Arkham Asylum où elle rencontre Jerome, le présumé Joker, mais on va aussi faire la rencontre de nouveaux personnages dont Theo Galavan interprété par James Frain et Tabitha interprété par Jessica Lucas. L'épisode se centre beaucoup sur Jim Gordon et c'est une bonne chose car malgré le jeu d'acteur un peu douteux de Benjamin McKenzie, le personnage évolue assez bien notamment dans cet épisode où il doit faire une horrible chose pour obtenir ce qu'il veut dans le but de faire le bien. Jim Gordon est donc dans la bonne voie, même si le fait qu'il demande des conseils à un Bruce Wayne enfant parait un peu ridicule. 

Par ailleurs, on va aussi suivre le Pingouin qui va rendre service à son amie Jim Gordon en poussant le commissaire à démissionner, on peut même voir une tété coupée durant la scène d'intimidation. Enfin, on aperçoit brièvement Selina Kyle qui sort deux mots et le Riddler qui obtient une mini-scène devant le miroir. "Damned If You Do" à préférer se centrer sur Jim Gordon et également sur Bruce Wayne.

En effet, le season finale de la première saison nous laissait sur la découverte d'une fameuse pièce secrète où l'on entendait des chauve-souris, tout le monde hurle Batcave mais c'est finalement une simple pièce que l'on va découvrir. Néanmoins, une fois la porte blindée explosée par une bombe, Bruce Wayne découvre une lettre de son père lui disant de choisir le bonheur au lieu de la vérité, à moins qu'il ressente une véritable vocation. Que va-t-il découvrir au sujet de sa famille ? On aimerait bien voir l'intrigue de Talon/Owlman débarquer ou celle de la Cour des Hiboux. Beaucoup d'options sont possibles en espérant que Gotham parviendra à bien les exploiter en série. 

Finalement, ce retour est à la fois bon du coté de Jim Gordon et son évolution mais également par les nouvelles choses introduites pour la suite de la saison 2. Toujours du ridicule et de l'humour qui rend la série peu sérieuse avec un fameux Zaardon vêtu d'une cape qui sera seulement là pour faire échapper les prisonniers d'Arkham, on se demande alors pourquoi ?

Note : 6/10. En bref, surement l'effet retour après quelques mois d'absence mais ce nouvel épisode est assez intéressant pour la suite, à voir comment cela va se suivre.