We Hot American Summer : Bilan de la saison 1 !

Rédigé par Karim Saoudi
14 ans plus tard, le service streaming Netflix décide de faire un prequel du film "We Hot American Summer" en 8 épisodes de 20 minutes. Pourquoi ? Et bien la question est là. 

Grand besoin de changer d’air ? Ça tombe à pic, le mythique camp Firewood vient d’ouvrir ses portes. Entre rivalités, secrets qui n’en sont plus, débauche d’hormones et coeurs brisés, passez un été 1981 inoubliable ! Prequel du film Wet Hot American Summer, sorti en 2001.

Beaucoup ne connaissaient pas l'existence du film, mais peu importe, on a désormais l'occasion de découvrir la comédie sous forme de série sur Netflix et en plein été. On démarre donc l'aventure au milieu du camp Firewood et tout ce qu'on peut dire, c'est que ça regorge de célébrité. En effet, on retrouve beaucoup de visages familiers tels que Bradley Cooper, Amy Poehler, Paul Rudd, Jon Hamm, Elizabeth Banks, Chris Pine ou encore Kristen Wiig. Du beau monde malgré de courtes apparences et peu de rencontre entre eux mais un bon casting tout de même qui vont aider à nous motiver à lancer la série, mais la continuer sera grâce à un autre point.

En effet, le point fort de "We Hot American Summer", excepté son casting, est le fait qu'elle se moque de tout et ose faire ce qu'elle veut. Elle vous fera suivre des histoires d'amour fades et des histoires clichées sur les enfants mais elle vous fera également suivre des intrigues totalement barge sur une conspiration gouvernementale, un homme transformé en boite en conserve et bien plus. La comédie parodie, se moque et brise les règles. On introduit même un iPhone 6 en 1981. Vous avez un aperçu. 

Finalement, "We Hot American Summer" ce n'est pas la comédie du siècle et ceux malgré un bon casting qui a du coûter très cher, mais on retiendra les quelques bons moments, les gags totalement déjantés qu'on ne verra nulle part ailleurs et la réalisation qui, parfois, surprend. 

Bande-annonce :