Les critiques // Under the Dome : Saison 3. Episode 11. Love is a Battlefield.

Rédigé par Julie Debelfort
On arrive déjà au 11e épisode de la troisième saison d’Under The Dome, et ces 40 nouvelles minutes nous rapproche du season final imminent. Et si l’épisode précédent nous avait quelque peu rabibochés avec la série, on ne peut pas dire que ce soit le cas cette semaine.

Episode décevant, mais surtout prévisible. La semaine dernière, en voyant le duo Julia/Norrie regarder méchamment Barbie avec Eva, on s’attendait à ce qu’il se passe quelque chose. Peut-être des malentendus qui auraient amené à de nouveaux dénouements, on ne sait pas trop mais certainement pas à ce que rien ne se passe. Finalement, Julia est toujours du côté de Barbie et on comprend rapidement que ce dernier va tout faire pour sauver Eva et son bébé. Evidemment comme on s’y attendait, le bébé n’est pas plus humain que Price. D’ailleurs étant donné que le sacrifice de douzaine de jeunes femmes a été recueilli, on a du mal à comprendre la naïveté de Barbie concernant cet enfant. C’est évident depuis le début que c’est plus alien qu’autre chose, et qu’il n’y a rien qu’on peut sauver. Ainsi, à la fin de l’épisode, le bébé se « nourrit » d’Eva, ou de la présence extraterrestre en elle, difficile à dire. Elle a juste le temps de redevenir humaine avant que Price la tue sans pitié. C’est assez triste, car finalement Eva n’aura servi à rien d’autre que de jouer le rôle d’une coquille, on en attendait un peu plus. Et vu que la chaine avait décidé de se la jouer triangle amoureux au départ, ça aurait été drôle que l’Eva appréciable des débuts se joigne aux côtés de Barbie et Julia. Vœu n°1 refusé.

Par la suite, Big Jim réussit à attraper son fils et s’en sert plus ou moins comme cobaye pour tester le fameux remède d’Aktaion. Attendez, on n’avait pas dit que cet épisode était prévisible ? Si ? Ah oui, et en effet, comme on s’en doute, le remède ne marche pas et Big Jim a laissé filer Junior après s’être fait avoir comme un bleu. Désespérant, pas utile. On constate simplement que le remède ne marche pas. La solution finale ? Tuer tous les infectés, comme le propose si gentiment Hektor Martin aux dernières secondes de l’épisode. Et quand on dit tout le monde, cela inclut Barbie, Joe, Norrie (qui n’éprouve pas de remords après avoir tué quelqu’un de sang-froid), Hunter. Que va-t-il se passer ? La résistance va-t-elle se diviser ? Big Jim va-t-il encore se mettre tout le monde à dos ? Si c’est le cas, ça promet définitivement de nouvelles actions, mais on a appris à être déçu avec cette troisième saison, alors il se peut très bien que rien de tout ça ne se passe, et qu’un mystérieux remède finisse par fonctionner. Du coup, vœu n°2 en attente.

Enfin, Joe continue de coopérer avec la parenté pour faire tomber le dôme. On dirait que c’est à peu près la seule personne encore utile, qui fait son boulot comme il se doit. Mais, on a beau le répéter, ça reste assez drôle qu’un gamin puisse à lui tout seul détruire le dôme, aussi intelligent soit-il. Du coup, on s’attend à quelque chose d’épique : probablement que Joe sera sacrifié une fois le dôme détruit, probablement que le dôme ne sera peut-être pas détruit du tout. Beaucoup de choses sont possibles. La seule chose certaine c’est que Christine Price est mourante. Et franchement, vu les derniers épisodes, son départ ne fera ni chaud ni froid. Son personnage est indifférent, il n’y a aucun charisme. Malgré que c’est un personnage fait pour être soit détesté soit compris, on arrive difficilement à éprouver ne serait-ce qu’un intérêt pour elle. Alors oui, futur bon débarras. Vœu n°3 en attente.

Bilan : Il n’y a au final pas grand-chose à dire sur cet épisode. Le simple mot prévisible est suffisant pour le résumer. On apprend seulement que ce qui a infecté les habitants de Chester’s Mill ont amené avec eux quelque chose de destructeur. Mis à parti ça, rien de nouveau à l’horizon. Et à l’approche du season final, on aimerait vraiment que la série nous passionne encore quelques instants.

Note : 5/10. En bref, prévisible et peu intéressant. On n’apprend rien de nouveau. Seule la mort d’Eva et la venue au monde du bébé risque de changer les choses pour la suite.