Les critiques // Under the Dome : Saison 3. Episode 7. Ejecta.

Rédigé par Julie Debelfort
Comme d’habitude, nous voilà de retour pour un septième épisode d’Under The Dome. Et si tout ce début de saison se révèle largement décevant, cet épisode a au moins le mérite d’apporter une nouvelle aventure aux habitants de Chester’s Mill.

Comme toujours, on reprend là où le dernier épisode s’est terminé : c’est-à-dire sur Christine demandant à Junior de ramener Sam. Qui, on le rappelle, a poignardé Price suite au suicide organisé d’Abby. D’ailleurs, à cause de cet incident, les habitants de Chester’s Mill était prêt à se suicider puisque sans guide ils sont perdus. Passons. On aura affaire à cette future confrontation entre les deux hommes qu’en fin d’épisode. Pourquoi nous faire tant patienter pour ce duel Junior/Sam à venir ? Parce que l’apocalypse a commencé. C’est enfin grâce à cet épisode que le téléspectateur obtient quelques réponses : pour les fans les plus ardus et les plus courageux, vous vous souvenez certainement dans les  premières saisons de Joe et Norrie s’évanouissant en parlant d’étoiles roses, ou de Lyle prédisant l’extinction des humains dans un mur de flammes. Et bien ces évènements arrivent enfin, puisque des météores s’écrasent partout sur la Terre. Le Dôme est la seule chose qui protège les humains d’une mort peu glorieuse.

Ces 40 minutes sont donc concentrées sur cette apocalypse, et surtout sur l’idée que le monde extérieur au Dôme n’a plus aucun intérêt à être sauvé. Ce sera là l’occasion pour Big Jim et Julia de se saouler, comme de bons vieux amis. Ce passage s’est avéré totalement inutile, si ce n’est que cela à rappeler d’anciens éléments des saisons précédentes. Finalement, les seuls personnages encore utiles sont bien Joe et Norrie qui trouvent enfin la solution pour ramener les habitants de Chester’s Mill à leur état normal. Hunter sera d’ailleurs le premier « drône » (comme ils sont désormais appelés) converti, durant quelques scènes assez flippantes où le spectateur est plutôt déconcerté par son comportement.

Enfin, on aura également affaire à ce nouveau couple Eva/Barbie. Notre héros s’est résigné à faire partie de la communauté même s’il lui a fallu plusieurs épisodes pour l’admettre. C’est un choix plutôt décevant et frustrant, car on est pas habitué à voir en Barbie un tel défaitiste. Le personnage qui est d’habitude si intelligent, habile et rusé pour trouver des solutions à tout, choisit l’option de facilité en se joignant à Eva. On imagine, maintenant que Joe et Norrie sont allés trouver Julia pour lui faire part de leur solution, que la jolie rousse ne va pas abandonner son amoureux de sitôt, de même pour Jim qui tentera certainement de récupérer son fils plus que détestable. Est-ce que ça devient grave si on se surprend à compatir pour Big Jim d’ailleurs ?

Bilan : un épisode plus ou moins bien, avec l’arrivée d’une apocalypse qui se faisait désirer. Peut-être que cela s’est déroulé trop rapidement d’ailleurs. Toujours est-il qu’on obtient au moins quelques réponses à des questions existant depuis le premier épisode de la série. Désormais, on attend de voir ce que Price va faire alors qu’elle va sortir de son cocon, et si la « résistance » entamée par Julia, Jim, Joe et Norrie va fonctionner.

Note : 6.5/10. En bref, cet épisode aura eu le mérite de nous montrer de belles scènes de météores et d’apocalypse. Maintenant, on attend de voir ce que l’union Eva/Barbie va donner contre la résistance de 5 personnes : Julia, Jim, Norrie, Joe et Hunter. Ah… et Indy, bien sûr.

Dans le prochain épisode :