Les critiques // Mr. Robot : Saison 1. Episode 6. eps1.5_br4ve-trave1er.asf.

Rédigé par Nicolas Gardères
Après un épisode qui a pu décevoir la semaine dernière par son manque de rythme et une certaine baisse de régime, Mr. Robot redresse la barre cette semaine avec un épisode des plus réussis. Tout commence avec un plan sur un tableau, une oeuvre d’art, le reste de l’épisode n’en est qu’identique, une véritable oeuvre d'art que l’on va contempler et analyser. Ce n’est pas nouveau, Mr. Robot est dotée d’une réalisation impeccable comme on en voit très rarement. Unique, la série s’est forgée une identité dès son premier épisode grâce à cette réalisation et la retranscription de cette ambiance si particulière. Avec cet épisode, on assiste à un enchaînement de plans des plus brillants, sublimes à tous moments. Chaque plan a alors une signification, on passe son temps à examiner ce tableau avec un plaisir accru.

L’exemple le plus marquant dans cet épisode est certainement celui de Wellick. Chaque plan qui met en scène le personnage raconte à lui seul un nombre d’éléments impressionnants. Son visage n’est pratiquement jamais au centre du plan, à la limite d’être hors du cadre, comme pour amplifier la bizarrerie de ce personnage si fascinant. C’est beau, et ça ne l’est pas juste pour être beau, ça l’est pour raconter quelque chose, et c’est là toute la force de la série. Si ce phénomène, et cette beauté de la réalisation, n’est pas nouveau et était déjà présent dans la série, il n’en est que plus sublime dans cet épisode. La série retrouve même le peps qu’elle avait légèrement perdu lors de l’épisode précédent en développant une intrigue très appréciable à suivre. On va donc se retrouver avec Elliot qui va devoir faire sortir son dealer de prison, une intrigue globalement simple mais qui s’avère particulièrement réussie.

Si on ne sera pas surpris de découvrir une nouvelle fois les talents de hacker d’Elliot pour sortir une personne de prison, on va découvrir une facette nouvelle qui se développe déjà depuis quelques temps, Elliot devient de plus en plus manipulateur. Lui qui était complètement en marge de la société au début de la série, s’est rapidement intégré et comprend rapidement le fonctionnement du monde qui l’entoure. Ce personnage ne cesse d’être fascinant. Cet épisode ne se concentre presque qu'intégralement sur l’intrigue de la libération de prison du dealer d’Elliot, et si on aurait pu s’attendre à une sensation de remplissage pour ne pas faire avancer l’intrigue principale, il n’en est rien. On ne s’ennuie pas, la sensation de remplissage est quasiment inexistante. Le personnage Mr. Robot n’apparait d’ailleurs qu’une seule fois dans cet épisode, avec une apparition dans le récit particulièrement réussie qui continue de nous faire penser qu’il pourrait n’être qu’une hallucination d’Elliot.

Avec cet épisode, Mr. Robot réussit également à nous surprendre plus d’une fois avec des retournements de situation très réussis. Si la série nous a déjà surpris sur plusieurs points dans le passé, ce phénomène restait assez discret. Ici, Mr. Robot continue de jouer sur des effets d’illusion avec grande classe et surprend le spectateur avec beaucoup de réussite du début à la fin de l’épisode.

Note : 9/10. En bref, Mr. Robot surprend et fascine sur tous les points dans cet épisode très réussi. L’épisode n’ennuie pas une seule seconde et retrouve des couleurs après la petite déception de la semaine dernière. Sublime dans sa réalisation et ses développements, Mr. Robot ne cesse d’impressionner.

Dans le prochain épisode :