Les critiques // Under the Dome : Saison 3. Episode 4. The Kinship.

Rédigé par Julie Debelfort
La suite des aventures des habitants de Chester’s Mill continue sur CBS. Et après une pleine lune mystérieuse où tout le monde s’est rassemblé au pied de Christine Price, la vie reprend son petit cours sous le Dôme.

D’un point de vue général, cet épisode était surtout centré sur les relations de certains personnages entre eux, en nouant certaines et en détruisant d’autres. C’est ainsi que l’épisode démarre sur un baiser fougueux entre le nouveau « couple » Norrie/Hunter qui sera remis en question tout le long de ces 40 minutes. Il en sera de même avec Barbie, sauf que plutôt que de rester aux côtés de Julia, il va devenir violent envers elle et continuer son rapprochement avec Eva. Même Sam aura l’occasion de faire plus ample connaissance avec une alcoolique, ce qui ne l’aidera pas à se remettre sur le droit chemin. On peut donc dire que la série intègre définitivement les scènes « je t’aime moi non plus » ce qui peut se révéler intéressant lorsque ce n’est pas tout le sujet de l’épisode. Dans le cas présent, ça commence à peser, heureusement qu’il y au moins Norrie qui se reprend …

On s’intéresse également de plus en plus à Price et à sa relation ambigüe avec Junior. On sait que Price n’est pas ce qu’elle prétend, et pendant que Julia et Joe comprennent qu’elle ment depuis le début, Junior devient littéralement son serviteur. Il lui obéit en tout circonstances ce qui mènera à une scène finale déconcertante entre eux. On découvrira par ailleurs le véritable reflet de Price, et ça fait peur. Comme avec le précédent épisode, ce sont seulement les quelques secondes de fin qui sont véritablement intéressantes ce qui ne fait que rajouter à la lourdeur des intrigues actuelles.

Enfin, Big Jim se fait enlever par la société « Aktaion » pour laquelle travaillait le père de Dale et le militaire Malick, avec qui communiquait Big Jim. Comment ces gens de l’extérieur se sont retrouvés sous le Dôme ? Pourquoi sont-ils autant après l’œuf ? Ces questions restent encore sans véritables réponses. On notera que Julia, qui est isolée des habitants par l’habileté de Price, finit par rejoindre Jim. Les deux « ennemis » depuis le début vont donc enfin s’allier et faire la paix avec leur guéguerre ridicule ? Ce serait déjà un grand avancement dans l’histoire.

On marquera aussi l’arrivée de Andrew J. West dans le rôle de Pete, homme des bâtiments qui est un des seuls habitants à ne pas se soumettre au contrôle de Price. Il y a fort à parier qu’il rejoindra les rangs de Jim et Julia, ainsi qu’on l’espère Joe et Norrie. Ce  nouveau personnage pourrait se révéler très utile, et surtout on espère que les scénaristes nous en diront plus sur son histoire.

Bilan : Un épisode très long, avec seulement quelques petits passages intéressants. Eva et Price cachent toujours autant de secrets, même si au final ces deux femmes semblent plutôt opposées. La violence de Barbie envers Julia fait peur et on ne sent plus trop à l’aise avec ce personnage. Big Jim remonte un peu dans l’estime même s’il a encore du progrès à faire.

Note : 6/10. En bref, un épisode vraiment très lent qui manque de dynamisme. On espère plus par la suite.

Dans le prochain épisode :