Les critiques // Mr. Robot : Saison 1. Episode 3. eps1.2_d3bug.mkv.

Rédigé par Nicolas Gardères
Les épisodes s’enchaînent et Mr. Robot continue de confirmer qu’elle a tout d’une grande série. Ce troisième épisode le démontre une nouvelle fois, la série sait où elle va et elle nous y amène intelligemment tout en gardant sa dose de mystère très appréciable.

Après avoir très fortement centré ses deux premiers épisodes sur Elliot, en négligeant parfois un peu trop les personnages qui l’entourent, l’introduction de cet épisode se penche sur l’intrigant Mr. Wellick, ambitieux employé chez Evil Corp. Un angle de vue qui apporte un petit vent de fraîcheur en nous laissant quelques minutes sans l’apparition du héros de la série. Un développement bienvenu, tout le long de l’épisode, sur un personnage qui sera désormais de plus en plus intéressant à suivre maintenant que l’on en sait un peu plus sur ses facettes complexes.

Il n’aura néanmoins pas fallu bien longtemps pour que l’action se recentre sur Elliot et après nous avoir laissé sur un événement des plus surprenants lors de la fin du dernier épisode, on suit les conséquences de cet acte sur Elliot. Encore une fois, c’est un travail pertinent sur la psychologie des personnages qui est réalisé, avec beaucoup de rationalité sur le comportement et l’évolution de notre héros. Toujours dans sa bulle, mais obligé d’interagir avec la société qu’il critique tant, Elliot continue d’être particulièrement fascinant et évolue rapidement. L’intégration de sa maîtrise du monde informatique dans la série est à nouveau mise en avant dans cet épisode, avec des mécanismes qui fonctionnent très bien. Que ce soient les moments où l’on voit Elliot pénétrer dans la vie personnelle de certaines personnes grâce aux informations en ligne auxquelles il accède, ou encore les différentes métaphores qu’il fait entre le monde informatique et le monde réel, la liaison entre ces deux mondes est très maîtrisée et très bien rapportée à l’écran. 

Si Elliot est particulièrement attachant, c’est aussi la série dans sa globalité qui l’est. On prend rapidement l’habitude d’esquisser quelques petits sourires dans cet épisode, notamment lors des diverses critiques d’Elliot, lors de son rapprochement avec Shayla ou même lors de situations quelque peu embarrassantes avec l’interaction de certains personnages. Mr. Robot fait sourire, parfois même rire, et ce grâce à toute l’empathie qu’elle dégage.

Avec cet épisode, la série fait logiquement preuve d’une légère baisse de régime. Logique car la série semble faire le choix de faire retomber la pression que l’on a connu lors des deux premiers épisodes. Les enjeux sont toujours là, mais ils sont légèrement mis de côté pour s’attarder plus longuement sur le développement des personnages. Cela peut donner la sensation d’un épisode un brin moins passionnant, mais néanmoins nécessaire. Cependant, la baisse de régime n’est absolument pas durable puisque dès les dix dernières minutes de l’épisode, c’est un retour aux sources qui est proposé, reprenant la direction des enjeux proposés avec toutes les intrigues autour de FSociety.

Note : 8 / 10. En bref, Mr. Robot continue d’exposer ses atouts en tentant des approches quelques peu différentes des deux premiers épisodes. On s’attarde plus longuement sur le développement des personnages ; un choix bienvenu pour nous permettre de s’attacher encore un peu plus à la série.

Dans le prochain épisode :