True Detective : 5 raisons d’avoir hâte de découvrir la saison 2 !

Rédigé par Michael Garcia
L’anthologie True Detective est significative de l’évolution des séries télévisées, où la frontière avec le septième art semble de plus en plus s’estomper. Diffusée par HBO (Game Of Thrones, Boardwalk Empire, …), la première saison délivrait non seulement un casting de premier ordre avec en autre Matthew McConaughey et Woody Harrelson, mais aussi une intrigue sombre et parfaitement menée. Huit épisodes plus tard, une communauté de fan et un succès critique confirmeront la mise en route d’une seconde saison. Voilà cinq raisons d’avoir vraiment hâte de la découvrir ;

1. Un casting toujours très impressionnant
C’est au compte-goutte que les informations sur les interprètes de cette nouvelle saison se sont dévoilées, mais l’attente ne fut pas vaine. En effet, Collin Farrell (In Bruges, Total Recall), et Vince Vaughn (The Internship, Psycho), deviennent le duo charismatique qui succédera au très bon McConaughey/Harrelson. Interprétant respectivement les personnages de Ray Velcoro et Frank Semyon, ils seront accompagnés par Rachel McAdams (Midnight in Paris), et formeront le trio de personnage principaux à travers ces nouvelles intrigues. Il faudra noter la présence de l’excellent Taylor Kirsch (X-Men Origins Wolverine).  Des acteurs dont le talent est confirmé, et qui devraient véritablement rendre l’expérience très immersive.

2. Nic Pizzolatto à l’écriture
C’est a la fois une inquiétude et une nouvelle rassurante pour les fans ; le créateur et auteur de la première saison reste aux commandes de la seconde, mais a tout de fois spécifié que l’ambiance et la temporalité du récit seraient différents, afin de surprendre les spectateurs. Toutefois, sa plume a réellement fais des merveilles pour nous emporter dans l’enquête et les relations de Rust Cohle et Martin Hart, et il est certain qu’il s’appliquera une nouvelle fois à livrer une histoire aussi complexe et travaillée, ce qui est d’avance, un gage de qualité. D’autant plus que le succès aidant, HBO lui laissera sans aucun doute une liberté de ton et d’expression totale.

3. La valse des réalisateurs
Cary Fukunaga, réalisateur des huit premiers épisodes, avait livré une réalisation minutieuse, mais quelque peu uniformisée. Sur la saison deux, on annonce pas moins de 6 réalisateurs différents, ce qui devrait véritablement donner une identité propre à chaque épisode, une vision nouvelle et donc, une certaine fraicheur. C’est Justin Lin (Fast & Furious 4 - 5 - 6) qui ouvrira la danse. Il sera plus qu’intéressant d’analyser la mesure dans laquelle les réalisateurs travailleront chacun à imposer leurs styles, tout en travaillant a la continuité de l’histoire. 

4. Le sous-titre « Hannibal »
« We Get the World we Deserve ». Le ton est donné, la promo incroyablement bien maîtrisé. Dans une récente interview, le créateur de True Detective pose un contexte oppressant, radicalement opposé à celui de la première saison; une histoire de mauvais hommes et mauvaises femmes, basé sur la psychologie humaine. Bien effrayant donc, et le sous-titre « Hannibal » nous laisse proliférer les spéculations les plus sombres. Enfin, le Community Manager Twitter de la série « tease » habillement sur Twitter, avec des photos de paysages assez inquiétants, voir malsain, mais inexplicablement malsain. Du grand art, hors de l’horreur cosmique bien amoindrie pour le second volet de l’anthologie quasiment culte True Detective.

5. Le mystère reste entier
C’est un des enjeux majeurs des séries les plus regardées/attendues de notre époque: promouvoir un teasing ravageur sans trop en révéler, et il faut bien admettre que de ce côté la, et malgré les informations exposées jusqu’ici, le tout est excellemment bien mené. Progressivement la tension monte, et instaure des codes très prometteurs. L’attente est immense, mais les exigences le seront aussi, et nous attendons « le season premiere » du 21 juin pour, enfin, en savoir plus sur ce qui promet d’être, l’une des meilleures séries de 2015.

Bande-annonce :