Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 21. A Few Good Women.

Rédigé par Wyzman Rajaona
Scandal n'est plus. Ou du moins, Scandal est autre. A une semaine du season finale, tout ce que l'on retient de ce nouvel épisode c'est que même quand c'est fini, il y en a encore. Que le drama ne s'arrête jamais dans cette série et que les retournements de situation sont toujours aussi surprenants. Explications.

Russell a tenté de tuer Jake. Si les Gladiators ne l'avaient pas trouvé à temps, l'amant transi d'Olivia ne serait plus des nôtres. L'épisode précédent nous laissait avec une Olivia qui, après avoir tout compris (ou presque), prenait les choses en mains et piégeait Russell afin de savoir ce qu'était Foxtail. Et d'ailleurs, Foxtail c'est quoi ? Eh bien la réponse ne survient qu'à la fin de ce nouvel épisode. Comme d'habitude, les scénaristes ont tout fait pour nous tenir en haleine avant la grande révélation. Mais mettons un terme au suspense et disons les choses clairement : Foxtail c'est Mellie. Et Mellie c'est le nouveau cheval de Troie de Rowan. Présenté comme un riche donateur pour la campagne de la femme de Fitz, Rowan semble bien décidé à se mettre dans la poche un autre Grant. Mais bien évidemment, il faudra attendre la semaine prochaine pour plus d'éléments de réponse.

Car en attendant, Olivia a fort à faire avec un nouveau cas : la vice-présidente remarque qu'une officier de la Navy a été agressée lors d'une visite officielle sur un navire. Très tenace, elle s'adresse à Olivia lorsque Fitz lui assure qu'il ne peut pas intervenir personnellement. Peu s'en faut, Olivia s'en occupe à sa manière, c'est-à-dire avec classe et punch et embarque avec elle toutes les femmes de la série. De Mellie à Abby en passant par Quinn, toutes se sentent concernées par cette affaire et se retroussent les manches pour la résoudre. Et si l'on ne peut pas nier le caractère très actuel du propos, on a quelques doutes dessus.

Car c'est là tout le problème de cette saison 4. Un problème qui est d'autant plus flagrant avec ce nouvel épisode. Lors de la première saison, Shonda Rhimes a tenté de faire un thriller politique dans lequel elle prenait position mais mettait en avant cette romance entre Olivia et Fitz. Certes, on comprenait l'importance d'être dans l'air du temps mais on avait un petit faible pour ce côté soap. Dans la seconde saison, cela n'a pas changé. Ou alors en mieux. Le côté dramatique a été renforcé et la dimension politique a simplement servi de prétexte à plus de scènes dramatiques. Quant à la saison 3, elle ne faisait que suivre la saison 2, mais avec une place donnée à Papa Pope complètement sidérante. Mais que dire de cette saison 4 ? Si ce n'est qu'elle n'est qu'un ersatz de la saison 3 et que l'on ne sait plus trop où l'on va ?

Papa Pope est partout, omniprésent, constamment tapis dans l'ombre. Et à côté, Olivia tente de faire son travail du mieux qu'elle peut. Mais à force, nous, les spectateurs, finissons par être usés. Shonda Rhimes ne choisit jamais de faire de Scandal un show politique ou un simple drama familial et oscille en permanence entre les deux. Du coup, on trouve que la partie procédurière est comme toujours très bien écrite, mais qu'elle n'est qu'une décoration de ce mauvais fil rouge. Il ne nous reste donc plus qu'à espérer que le season finale de la semaine prochaine soit à la hauteur – voire plus.

Note : 5/10. En bref, c'est trop lent !

Dans le prochain épisode :