Les critiques // Grimm : Saison 4. Episode 18. Mishipeshu.

Rédigé par Karim Saoudi
La Juliette bad-ass est bien plus excitante que la Juliette qui se plaint. Ce n'est pas encore totalement exploré, les scénaristes préfèrent encore une fois privilégier les intrigues policières et c'est là que c'est vraiment dommage puisqu'il y a de bonnes choses pour faire quelques épisodes uniquement centrés sur le fil rouge, c'est-à-dire Juliette, Adalind et Renard. 

Mais non, Grimm ne ne veut pas totalement s'intéresser à ses personnages et préfère donc diviser les choses en plusieurs parties. Autant les intrigues policières sont souvent sympathiques à suivre, autant parfois ça devient saoulant et ça ne se lie pas du tout aux intrigues secondaires impliquant Juliette et autres. Cette semaine on va se focaliser sur la mythologie Amérindienne, une intrigue qui va permettre de voir Hank dans une situation jamais vu auparavant. C'est sympa mais pas aussi que Juliette vs Nick.

Mais le personnage de Juliette n'a pas vraiment bien évolué. On a même parfois l'impression d'avoir raté un épisode lorsqu'elle commence à parler de ses nouveaux pouvoirs. Elle dit à Nick qu'elle ne peut plus s'en défaire et que comme lui, une fois qu'on goûte au pouvoir, on ne peut pas s'en défaire. Mais qu'à t-elle réellement fait avec ses pouvoirs ? Pas grand chose si ce n'est coucher avec Renard et avoir effrayé un mec dans un bar. On espère sérieusement que les scénaristes vont préparer un bon season finale qui approfondira ce qui se passe avec Juliette. 

Note : 5/10. En bref, encore et toujours des intrigues policières qui prennent plus de temps face à l'intrigue autour de Juliette et Nick. 

Dans le prochain épisode :