Les critiques // Daredevil : Saison 1. Episode 10. Nelson contre Murdock.

Rédigé par Karim Saoudi
Quel puissant épisode de Daredevil ce "Nelson contre Murdock". Après nous avoir laissé sur un twist avec Foggy découvrant que son meilleur ami Matt est l'homme au masque noir, la série va se servir ce twist pour en faire un épisode centré sur l'amitié des deux hommes et nous expliquer ce qui a poussé Matt Murdock à devenir un vigilante. 

Chaque nouvel épisode de Daredvil est meilleur que le précédent, totalement différent mais toujours plus excellent. Les personnages sont parfaitement explorés, précédemment avec Fisk et puis là avec l'amitié très forte finalement, des deux avocats. On peut aussi voir un Matt sensible face à la réaction de son meilleur ami allant même à pleurer lorsqu'il lui dévoile ses intentions envers sa ville. Mais ce n'est pas seulement une question d'émotion, mais aussi de frapper fort lorsque l'épisode nous explique pourquoi Matt est devenu un vigilante. 

Matt nous raconte que lorsqu'il était jeune, il se créait des histoires autour des sirènes de pompiers, ambulances etc, mais lorsqu'il est devenu aveugle et que ses sens ont augmentés, il s'est rendu compte que la ville souffrait, que les sirènes étaient beaucoup plus présentes. Mais c'est à l'age adulte, lorsqu'il a entendu une jeune fille pleurer car son père la violait lorsque sa mère allait dormir, qu'il a pris la décision d'aider ceux en besoin et de changer les choses sans se servir de la loi. Une explication bien choquante, qui montre bien que nous avons à faire à un héros qui ne plaisante pas dans sa mission de protéger Hell's Kitchen. On pense alors à Oliver Queen de Arrow et, puis on se dit que finalement le héros n'est pas aussi fort et aussi bien construit que le Daredevil présenté par Marvel et Netflix. 

Finalement, l'épisode nous laisse avec Foggy qui quitte le bureau d'avocat qu'il partage avec son meilleur ami. Mais aussi avec une soirée de donation de Fisk qui tourne mal, où les invités, dont Vanessa, se retrouvent empoisonnés. Du coté de Karen et le reporter, ils mettent la main sur la mère de Fisk, qui leur révèle le passé troublé de son fils. Des retournements de situations excellentes et une exploration exemplaire sur l'amitié du héros et Foggy. 

Note : 8/10. En bref, une relation amicale brillamment explorée.