Les critiques // Daredevil : Saison 1. Episode 6. Condamné.

Rédigé par Karim Saoudi
Après nous avoir laissé sur un cliffhanger et un twist, Daredevil se poursuit avec l'explosion de Hell's Kitchen qui va engendrer encore plus de problèmes pour notre héros. Un épisode très tendu avec des flics corrompus, une ville en panique et un héros au masque noir pris au piège par le fameux Fisk. 

En parlant de Fisk, le grand méchant de la saison (ou la série), personnellement je ne le trouve pas assez convaincant dans son rôle de bad guy. Est-ce que c'est seulement car le personnage se veut calme et sous contrôle ou est-ce que c'est seulement car l'acteur qui interprète le rôle est mauvais ? Difficile à dire, mais je ne suis pas très emballé par ce Caïd et j'espère sincèrement que cela va changer dans les prochains épisodes. Que Daredevil trouvera son méchant digne de lui et non pas seulement quelqu'un qui rêve de renaître une ville, qui a peur de contrarier ses employés et qui passe son temps à courtiser une artiste d'art. Je ne voulais pas spécialement dire du mal du personnage jusqu'à maintenant, mais je m'efforce d'essayer de le trouver un intérêt mais impossible. Excepté la scène de décapitation (qui est un peu too-much) et la ville qui explose soudainement, le personnage n'a rien fait de bien intéressant jusqu'à maintenant. 

Parallèlement, les moments avec Daredevil sont excellents, surtout lorsqu'il se retrouve bloqué dans un immeuble avec Vladimir, le Russe qui détient des informations importantes au sujet du Fisk. La relation entre les deux hommes était impossible mais sympathique à suivre durant un épisode. L'épisode s'achève avec Daredevil sortant de son piège, détenant les informations qu'il souhaitait depuis le début et prêt à combattre l'homme derrière les ennuis de sa ville. Espérons que la suite donnera plus d’intérêt au "grand" méchant et que Daredevil aura un véritable plan pour arriver à ses fins et non seulement foncer sur tout ce qui bouge. 

Daredevil c'est aussi une série qui peut être comparée à Arrow. Elles ont des différences, mais aussi des similarités. Les deux héros (Matt Murdock et Oliver Queen) ne veulent pas tuer et c'est la limite qu'ils se sont fixés, les méchants (Fisk et Malcolm Merlyn) veulent détruire une ville pour la faire renaître après la mort d'un proche, l'entrainement des héros (Oliver a passé 5 ans sur l’île, Matt a été entraîné par homme), l'héritage des pères (le père d'Oliver a laissé à son fils une liste et une mission de faire de Starling City une meilleure ville, le père de Matt a laissé à son fils un esprit de combattant qui se relève toujours après des coups...). Daredevil et Arrow ont des similarités bien qu'elles soient assez différentes en terme de violence, de réalisations et bien d'autres points. 

Note : 6,5/10. En bref, de bons moments aux cotés de Daredevil pris au piège mais encore des défauts du coté du méchant.