Les critiques // Daredevil : Saison 1. Episode 8. Jeu d'ombre.

Rédigé par Karim Saoudi
Ce huitième épisode est entièrement centré sur le personnage de Fisk Wilson, le grand méchant de la saison (ou série) de Daredevil dont le rêve est de reconstruire Hell's Kitchen. Depuis le début de la saison, l'homme s'occupait de ses affaires dans l'ombre, désormais les choses évoluent. 

En effet, l'épisode va se terminer avec Fisk dévoilant à la télévision qu'il ne vivra plus dans la "peur" et dans l'ombre. Il n'hésite pas à livrer un message qui dégrade la réputation du Diable de Hell's Kitchen. Wilson Fisk n'est pas forcément un mauvais personnage, mais pour moi il ne fait pas un bon méchant. La suite sera intéressante à voir puisque Fisk ne se cache plus et Murdock va désormais devoir redoubler d'effort s'il veut vraiment arrêter l'ennemi. 

Par ailleurs, l'épisode va aussi servir d'exploration du personnage de Fisk, qui depuis le début n'a pas vraiment été explorer. On découvre via des flashbacks sa jeunesse et comment et pourquoi il est devenu cet homme. On peut finalement comprendre ses motivations après la scène où il tue son père à coup de marteaux et où sa mère décide de le découper avec une scie. Un homme désormais dérangé et émotionnellement instable, mais qui grâce à la présence de la fameuse Vanessa, va reprendre du nerf et faire définitivement face au diable de Hell's Kitchen. 

Note : 6,5/10. En bref, un épisode qui explore la jeunesse bien dérangée de Fisk Wilson menant à un changement de situation intéressant dans le présent.