Les critiques // Daredevil : Saison 1. Episode 1. Sur le ring.

Rédigé par Karim Saoudi
Daredevil c'est la nouvelle série très attendue de Marvel chez Netflix. Après vous en avoir parlé sur notre récent magazine, on vous rajoute une dose avec des critiques de chaque épisode, tous disponibles sur le service streaming Netflix depuis aujourd'hui à 9h01. Nous savons que la série promet de la qualité et qu'elle sera bien différente et au-dessus des séries Marvel diffusées sur ABC. Mais avant de vous parler de la série, parlons des épisodes, notamment le tout premier intitulé "Sur le ring". 

Comme toutes séries, le premier épisode (et voir plus) sont synonymes d'introduction. Daredevil n'échappe pas à la règle et nous propose un pilote présentant le climat de la série, les personnages, le héros, le quartier Hell's Kitchen et bien plus. C'est donc de l'introduction assez basique mais qui donne tout de même envie de revenir pour en découvrir plus. On est donc situé dans un quartier qui tente de se reconstruire suite à l'attaque Alien du premier Avengers et qui regorge de mafieux tentant de prendre la ville déchue comme occasion pour y faire des choses illégales. Des mafieux qui travaillent pour un seul homme, un homme dont ne doit pas prononcer son nom et qui semble être assez puissant pour contrôler tout ce qui se passe dans son quartier. 

Du coté des gens bien de la ville, on retrouve Matt Murdock aka Daredevil et son ami Foggy, des avocats seulement depuis 7 heures qui vont essayer d'aider Karen Page, une secrétaire qui s'est mêlée de ce qui ne la regardait pas. C'est alors qu'elle va se retrouver au sol, recouverte de sang de son collègue avec l'arme du crime dans les mains. Un piège qui va se suivre par une tentative de meurtre en prison. La jeune femme devient ensuite la secrétaire des deux jeunes avocats comme remerciement pour l'avoir sauvé. Le coté avocat de la série permet d'introduire facilement les personnages et d'en apprendre un peu plus sur la vie de Matt Murdock, mais espérons que cela ne rendra pas Daredevil en une série proposant à chaque épisode une affaire. 

Par ailleurs, les moments avec le héros aux masques noirs ne sont pas encore très importants. Le héros se bat merveilleusement bien mais, ce n'est pas forcément la meilleure introduction. En effet, on nous montre comment Matt est devenu aveugle, on nous dit que son père était un boxer qui savait prendre des coups et on nous montre que Matt sait lui aussi en prendre lorsqu'il enfile son masque noir couvrant ses yeux. Ce que j'aurais préféré voir comme introduction pour le héros c'est comment il parvient à se battre ainsi, d'où lui est venu l'idée du masque, pense-il vraiment pouvoir garder son identité secrète avec seulement un masque regroupant une partie de son visage ? Des questions qui vont surement obtenir une réponse au fil des épisodes mais, pour un pilote, j'aurais préféré voir le tout début du héros et non pas le voir se battre merveilleusement bien dès le départ. 

Note : 6,5/10. En bref, un pilote qui faut son boulot d'introduction de l'univers et des personnages. Assez basique au final mais, ne jamais s’arrêter à un premier épisode.