Les critiques // Arrow : Saison 3. Episode 21. Al Sah-him.

Rédigé par Karim Saoudi

Après un horrible épisode la semaine dernière, Arrow revient avec un épisode intitulé "Al Sah-him" et, où Oliver Queen n'existe plus. Après quelques herbes, celui qu'on appelait Oliver/Arrow devient Al Sah-him, un méchant sous les ordres de Ra's Al Ghul avant de devenir son successeur. 

L'idée de rendre Oliver Queen un méchant qui s'en prend à ses proches pour les derniers épisodes n'est pas si terrible, mais c'est la façon dont les scénaristes ont choisi de le faire qui est ridicule. Après l'excuse des herbes qui te font faire inconsciemment d'horribles choses pour Thea, les scénaristes poursuivent désormais avec Oliver qui est prêt à sacrifier la femme de Diggle pour mettre la main sur Nyssa, qui doit être éliminée. On découvre en fin d'épisode que Ra's Al Ghul voulait mettre la main sur Nyssa dans le seul but de la marier avec Al Sah-him. Oui oui, Nyssa et l'ancien Oliver Queen vont se marier et c'est là qu'on se dit que la série devient vraiment n'importe quoi.


Il y a bien sur quelques bons points dans l'épisode. Laurel utilise son canary cry, qui a été amélioré par Cisco de The Flash. On peut aussi voir un peu plus d'action, ce qui manquait durant les précédents épisodes. Il y a aussi la relation entre Laurel et Nyssa qui est sympa, mais très peu exploitée malheureusement. Quant à Thea, l'épisode nous montre qu'elle a pris en maturité et la scène où elle confronte son frère est excellente, mais on nous avait promis un gros changement après le passage dans le Puis de Lazare, ce qui n'a pas vraiment été le cas. Finalement, ce nouvel épisode de Arrow montre encore une fois que les scénaristes font n'importe quoi en multipliant les scènes clichées et les dialogues trop lourds. Quelques bons points, mais pas assez pour vraiment prendre les événements des derniers épisodes au sérieux, surtout lorsqu'on parle de mariage entre une homosexuelle et un ancien Oliver qui a couché avec Felicity la semaine dernière. Mais aussi quand on introduit une intrigue d'épidémie ridicule dans le présent, en plus des flashbacks bien vides de la saison. 

Note : 4/10. En bref, un épisode meilleur que la semaine dernière, mais toujours aussi mauvais. 

Dans le prochain épisode :