Les critiques // Arrow : Saison 3. Episode 18. Public Enemy.

Rédigé par Karim Saoudi
La semaine dernière, Arrow revenait avec un assez bon épisode après plusieurs semaines de déceptions et de désintérêt total pour l'intrigue qu'elle nous présentait. Maintenant proche de son season finale, la série semble donner à ses derniers épisodes un peu plus d'action et d'intrigue plus ou moins intéressante. 

Ra's Al Ghul est déterminé à forcer Oliver Queen à accepter son offre et pour cela, il va mettre Starling City contre le héros, voir bien au-delà. En effet, "Public Enemy" est l'épisode où toute la ville va apprendre que l'homme derrière la capuche verte est Oliver Queen. Une grande étape pour la série bien que le temps où tout le monde ne connaissait pas son secret manque. Furieux, le Capitaine Lance se lance dans une mission pour arrêter Oliver une bonne fois pour toute en lui disant qu'il n'est pas un héros mais un vilain. C'est alors que l'équipe Arrow va se souder les coudes est essayer de trouver un moyen de sortir le héros du pétrin. Roy Harper va alors enfiler le costume du Arrow et dévoiler à la police qu'ils ont la mauvaise personne. On retient de tout ça une ambiance très Batman mais aussi une équipe bien plus soudée que les épisodes précédents où tout le monde était contre le héros et ce n'était pas plaisant à voir. 

Malheureusement, la promotion autour des derniers épisodes de The Flash ont (peut-être) dévoilé le futur d'Oliver Queen. Le Arrow fera une apparition dans le final de son spin-off et on peut le voir habillé d'un costume très similaire à ceux de la Ligue des Assassins. Éventuellement, Oliver Queen allait donc accepter l'offre de Ra's Al Ghul, mais qu'est-ce que cela va réellement changer dans l'histoire ? La ville sait qui se cache derrière le Robin des Bois moderne, qu'est-ce que l'offre de Ra's Al Ghul va changer dans Arrow ? C'est assez intriguant bien que l'intrigue autour du méchant Ra's soit la plus mauvaise depuis le début de la série. Parallèlement, "Public Enemy" va aussi nous faire suivre des flashbacks après ceux autour de Deadshot. Et encore une fois, ce sont des flashbacks inutile, bouclé en quelques minutes. On découvre que Shado avait une sœur jumelle, une révélation qui frustre car ça aurait pu éviter toute cette histoire autour de Deadthstroke (une Shado pour Oliver et une Shado pour Slade Wilson : histoire terminée) et qui est totalement inutile car elle sert seulement à lier le présent et le passé à une citation : "You have no idea how powerful the truth can be."). 

Finalement, on retiendra de ce nouvel épisode les multiples références à Batman, l'action du début à la fin, la révélation à la ville du héros et la Team Arrow plus soudé que jamais. L'épisode n'est pas parfait, Roy Harper à la fin se dénonçant être le Arrow est peu crédible, Oliver Queen reste toujours l'homme sans réaction même lorsque sa ville se retourne contre lui, les flashbacks sont inutiles, l'intrigue autour de Ray Palmer était amusante et a permis de revoir maman Smoak mais elle était aussi très dispensable. 

Note : 7/10. En bref, un bon épisode malgré ses défauts. La série semble vouloir changer son mode de vie et pousse donc à de gros changements. 

Dans le prochain épisode :