Les critiques // The Walking Dead : Saison 5. Episode 14. Spend.

Rédigé par Jordan Taffinovic

Steve Coulter, qui interprète Reg Monroe, “président” d'Alexandria avait prévenu sur Twitter : “Vous n'êtes PAS prêt pour ça.” force est de constater qu'il avait raison. Cet épisode fait un quasi sans fautes, et est selon moi l'un des meilleurs de cette saison. 

L'expédition dans l'usine montre à quel point Glenn est de loin plus expérimenté que les membres d'Alexandria, il prend toutes les précautions nécessaires pour que la mission se déroule bien, et ça fait plaisir de le revoir au premier plan. Malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu, et les pertes sont lourdes. Le fils de Daenna tout d'abord, paye cher son manque d'expérience en provoquant cette explosion qui l'empale sur des morceaux de ferraille. La scène de l'explosion est le seul point sur lequel je trouve quelque chose à redire. On ne la voit tout simplement pas et on est un peu perdu sur le plan suivant. J'ai tout d'abord pensé qu'Aiden aurait pu être sauvé, étant donné son statut de “fils de”. C'est là le premier point sur lequel cet épisode m'a surpris. 

J'ai aussi été surpris par le comportement d'Eugène. Alors qu'on l'imagine lâchement prendre la fuite  durant la bataille, il fait preuve d'héroïsme en sauvant Tara, gravement touchée à la tête. Ça redonne de l'affection pour le personnage qui vient en plus prêter main forte à Glenn, Noah et Nick coincés dans une situation inédite. Cette scène est poignante. Le jeu de Steven Yeun (Glenn) est parfait. À mi-chemin entre traumatisme et colère suite à la mort de Noah, provoquée par l'égoïsme de Nick.

Les morts d'Aiden et de Noah sont violentes, rien n'est caché au spectateurs, ce qui permet de prendre la mesure des choses. Dans le même temps, Abraham est intronisé chef de chantier, après avoir sauvé une femme lors d'une attaque de rôdeurs tandis que tous comptaient la laisser tomber. L'ancien soldat a laissé parler son courage pour prendre une place importante à Alexandria.  Au sein de la communauté, Carole continue de martyriser ce pauvre enfant qui veut simplement des cookies. Au fur et à mesure de la conversation, la doyenne du groupe comprend que Pete, le médecin, bat sa femme, Jessie, avec qui Rick partagera très certainement bientôt plus qu'un verre. 

Carole ne connaît plus la demie mesure et demande au shérif de le tuer, car c'est selon elle la seule solution. Rick ne semble pas contre cette idée pourtant totalement excessive, qui vient appuyer les dires de Gabriel à Daenna. En effet, pour son retour (il était pratiquement absent depuis deux épisodes), le prêtre n'y va pas par quatre chemins et affirme à Daenna que Rick et les siens sont dangereux et que ce ne sont pas des gens biens. Qu'ils finiront pas tout détruire. Ce discours, entendu “par hasard” par Maggie n'est pas totalement faux. On a enfin un point de vue négatif sur le groupe qui pourrait s'avérer vrai, puisque Rick a déjà affirmé qu'il prendrait possession des lieux si besoin. Le divorce semble entamé entre les survivants et Alexandria, et annonce une fin de saison d'un haut niveau, je l'espère !

Note : 8/10. En bref, un épisode sans fausses notes, j'ai particulièrement apprécié la réaction de Glenn suite à la mort de Noah, ainsi que le discours de Garbiel, le tout est bien filmé.