Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 17. Put a Ring on It.

Rédigé par Wyzman Rajaona
Après l'épisode ultra féministe de la semaine dernière, les scénaristes de Scandal nous reviennent plus en forme que j'avais avec un nouveau bébé consacré au mariage entre personnes de même sexe dans une Maison-Blanche républicaine. Attention, épisode sulfureux !

Olivia fait des cauchemars, vraiment beaucoup de cauchemars. De son enlèvement, de sa captivité, de Fitz. Rien ne semble aller dans sa tête. Cela l'empêche de dormir comme il faudrait mais elle n'a pas le temps de se lamenter sur son sort, une nouvelle affaire l'attend et pas des moindres. D'ailleurs, tous ses Gladiators vont devoir mettre la main à la pâte, de Huck à Quinn en passant Abby et Cyrus. Rien ne va. Éméché, Michael a fait des bêtises dans un bar gay et attiré l'attention des médias. Plutôt gênant pour celui qui est censé faire le mari fou amoureux de Cyrus... Et les choses vont aller de mal en pis lorsque Sally Langston s'en mêle !

Centré sur le passé et le présent de Cyrus, ce nouvel épisode est un véritable électrochoc. Tout d'abord parce qu'il nous présente des éléments du passé dont on avait que vaguement connaissance mais qui ont aujourd'hui leur importance. Si James a toujours été présenté comme le grand amour de Cyrus, le voir évoluer dans son précédent mariage en dit long. Personnage que l'on a souvent tendance à caser parmi les méchants (normal, il est constamment dans les plans qui fâchent), il faut bien admettre que tout n'est pas rose dans sa vie. Marié à sa carrière, le cinquantenaire revient de très loin et n'a en effet pas lésiné sur les sacrifices tout au long de sa vie.

Plus qu'en colère contre Michael (à raison), il ne cesse de s'emporter. Si l'épisode met en avant les tourments de Cyrus, les scénaristes ont eu la bonne idée de rappeler le lien entre mariage de personnes de même sexe et droits fondamentaux. Un élément qui divise l'Amérique mais pas seulement ! Outre Cyrus, ce nouvel opus s'intéresse également à Michael. Personnage un chouïa sous-traité dans la série, son rôle est pourtant capital (pour Cyrus, du moins). Et son histoire s'avère touchante. Voire carrément bouleversante !

A côté de tout ça, Abby réalise qu'elle ne peut pas mélanger sa vie privée et sa vie professionnelle car Léo est bien trop futé. Mellie remet les pendules à l'heure avec Elizabeth concernant leur arrangement, et vole la vedette à son mari sur la question sociétale. Enfin, visiblement très tourmentée par ses cauchemars, Olivia envoie des signaux contradictoires à Fitz. Veut-elle encore de lui ? La question reste en suspens... Après avoir pris parti au sein du mouvement Black Lives Matter et avoir laissé Lena Dunham déverser son flow féministe, Scandal s'attaque (à nouveau) au "mariage pour tous" façon cheval de Troie dans le parti républicain. Fidèle à elle-même, la série oscille entre réalisme et soapisation poussée. Et ne mentons pas, on adore ça. En réanimant le couple Olivia/Fitz, la production nous remet en mémoire l'essence de la série et pourquoi on la regardait au départ. Une piqûre de rappel qui n'est pas pour nous déplaire.

Note : 9/10. Bref, cette semaine il y en a pour tous les goûts.

Dans le prochain épisode :