Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 14. The Lawn Chair.

Rédigé par Wyzman Rajaona
Maintenant qu'Olivia est rentrée à Washington, presque saine et sauve, le travail peut reprendre. Ou du moins, elle veut reprendre le travail. Seulement voilà, elle n'est peut-être pas encore prête pour ça !?

Un adolescent est abattu en pleine rue par un policier. Jusque-là, rien de trop anormal pour un spectateur de 2015. Et l'affaire aurait été réglée par quelqu'un d'autre si ce n'était pas un adolescent noir abattu par un policier blanc dans un quartier populaire de Washington. Appelée à la rescousse des forces de police qui se savent dépassées, Olivia doit résoudre une nouvelle situation de crise qui est très vite mise en lien avec les événements de Ferguson et la mort de Michael Brown.

Si Scandal nous a habitués à régulièrement innover, à repousser les limites du politiquement correct, force est de constater que l'on ne s'attendait pas à un tel épisode, autant engagé politiquement. Et il convient de remercier les scénaristes de cet épisode qui ont su ne pas tomber dans le pathos pur ou dans la facilité. Rien n'est tout blanc ou tout noir et si l'adolescent abattu s'avère innocent, le policier responsable n'est pas dépeint comme l'ignoble monstre que certains auraient voulu voir ou s'imaginent. La force des dialogues de Scandal, dirons-nous.

Pour le reste, il y a un air de reconquête. Fitz peut se remettre au travail maintenant qu'Olivia est rentrée et doit également gérer - à sa manière - la mort du jeune adolescent dont tous les médias parlent. Et en plus de se chercher un nouveau vice-président, il doit tenir la promesse qu'il a faite à Mellie. De quoi le faire cogiter un petit peu.

Finalement, si cet épisode passionne, c'est avant tout parce que l'affaire traitée ici nous parle et nous émeut. La performance de Courtney B. Vance est tout bonnement extraordinaire et émeut à souhait. Du début à la fin, le spectateur compatit et voit au-delà de ce qui pourrait être un simple père endeuillé. Encore une fois, l'équipe artistique de la série a fait du très bon boulot et les morceaux de Marvin Gaye et Nina Simone tombent juste.

Note : 9/10. Bref, longue vie à toi, Scandal.

Dans le prochain épisode :